À la une

L’Observatoire des enseignes allumées (la nuit). Étape 2 : Lille

Suite de L’Observatoire des enseignes allumées (la nuit) pour rebondir sur l’annonce de l’été : la fin de l’éclairage des enseignes une fois passée la fermeture, à la fois pour des raisons environnementales et d’économies d’énergie à l’approche d’un hiver qui pourrait être tendu. Comme je suis curieux, j’ai commencé à l’observer. A Rennes la semaine dernière (revoir ici), à Lille hier soir.

Il était donc au-delà de 22h lorsque j’ai sillonné 2 centres commerciaux du sud de la métropole, le long de l’autoroute A1 : Seclin (avec un Leclerc en guise de locomotive) et Fâches (Auchan). Résultat : à la différence de Rennes où l’éclairage était une exception, ici c’est nettement plus fréquent. Particulièrement à Seclin où la majorité des enseignes étaient éclairées. Parfois sur deux faces comme Stokomani. Pas bien 😉

4 commentaires

  1. C’est l’été, les dirigeants sont en vacances jusqu’au 15 août, voire jusqu’au 22.
    Donc, rien ne se passe.
    Il faudra certainement une “menace” de pénalités pour que les distributeurs se réveillent.
    Reposez vous, braves dirigeants, “taxi driver OD” s’occupe de vos enseignes !

  2. Visiblement c’est pas la crise économique ni énergétique pour tout le monde : la clim à fond en Bretagne chez Action et Centrakor, il faisait réellement froid dans ces magasins. A croire qu’ils margent tellement qu’ils peuvent se permettre de dépenser sans compter 😉

    1. les 2 enseignes sont des poubelles pour algeriennes,islamistes et africanoide obese et bachee.
      la fraicheur les attire comme la merde et la boue attire les porcs

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page