Le , par
Juillet 2006

Photo du mois : Message subliminal

C’est l’une des plus belles marques de l’alimentaire. Et aussi l’une de celles dont l’identité n’avait pas bougé depuis des lutres. Et pour cause… Fruit d’Or n’est pas à proprement parlé un produit de mode, à la cible jeune et urbaine. Donc nécessitant une remise en question graphique fréquente et violente. Non ! C’est même plutôt tout l’inverse… On imagine donc le soin avec lequel cette nouvelle barquette a été imaginée puis lancée. Etude, contre-étude, tests, groupes quali, première validation, re-tests, etc. Bref, du très classique pour une multinationale, renforcé encore par le poids de la signature dans le portefeuille d’Unilever. Au-delà, c’est la manière avec laquelle Fruit d’Or accompagne l’évolution du marché et des consommateurs qui est frappante. Oubliée la fleur de tournesol, symbole de la marque et, surtout, de l’origine végétale de cette margarine. A l’heure des produits            « promesses », le traité graphique de la nouvelle barquette sert le « bénéfice » supposé du produit sur le cœur. Très subliminal certes, mais vraiment illustratif de cette mue des produits dont l’argument de vente n’est plus tant ce qu’ils sont que ce qu’ils font.