Le , par
L’IMAGE : 10 mois de prospectus sur les bras

JfiprospBDC’est la fin de l’année, l’heure du grand ménage ! Une boîte-aux-lettres inutilisée pendant 10 mois que l’on se décide enfin à ouvrir. Au cas où… Finalement, rien à regretter. Que des prospectus ! Mais une occasion unique de visualiser – et de peser – la production des enseignes qui m’entourent. Résultat : 16 kg et 282 tracts. En pure perte. J’en ai mal à ma planète…

NB : pour les plus curieux, j’en profite pour vous présenter le «porteur» de prospectus… ! Jean-Philippe Gallet, mon associé, qui a longtemps été le rédacteur-en-chef du magazine professionnel Rayon Boissons.