Le , par
Yap Yap : quand le client finance l’avantage !

YapYapPainaulaitBDChose promise (mercredi), chose due (vendredi) ! Du très très lourd aujourd’hui (vous pouvez aussi remplacer “lourd” par “grave” pour donner une teinte très professionnelle à la note). Il y a trois semaines, souvenez-vous, le produit Yap Yap du jour était le sachet de 10 pains au lait Carrefour. L’offre du jour ? Un sachet acheté (à 2,16 euros), le second « remboursé en caisse », soit 2,16 euros les 2. Trois semaines plus tard, retour dans le même magasin. A votre avis, quel est donc le prix du sachet de 10 pains au lait ? Eh oui… Vous me voyez venir. 1,08 euro. En clair, dans ce cas (qu’il faut espérer grandement exceptionnel), c’est le client qui a financé l’avantage. Fallait y penser !

DSCF6719-bisNB : pour ceux qui douteraient, un petit clic sur la vignette…

NB 2 : vous voulez que je vous dise : Je serai Lars Olofsson, je diligenterai aussitôt une enquête interne pour répondre à une simple question : “comment pareille négation du Penser-Client peut-elle passer entre les mailles du filet d’un groupe tout de même pas mal structuré ?”.