Le , par
Bye-bye Delitraiteur, bonjour Dod !

Dod-BDPassage à Roland Garros ce vendredi. Je sais, y’a plus dur comme boulot. Mais c’était du boulot. La preuve ! C’est l’occasion d’apprendre que Cora (la « puissance invitante », en témoigne la bouteille de Gruaud Larose / la boisson officielle du groupe depuis que j’ai à en partager la table) vient tout juste de débaptiser ses Delitraiteur français, désormais nommés Dod. Pourquoi Dod ? Parce que Delitraiteur n’était pas assez expressif pour les clients français (l’enseigne de solutions-repas vient de Belgique, l’autre pays de Cora). En fait, selon la version officielle, c’est le mot « traiteur » qui posait problème, insinuant dans l’esprit de certains consommateurs que le magasin assurait des commandes en nombre pour des événements, familiaux par exemple. Donc, exit Delitraiteur. Place à Dod, contraction de « Dish of the Day ». Pas forcément plus explicite, mais assurément plus « branchouille ». Ce qui tombe pas mal au regard des implantations : Paris et banlieue aisée.