Le , par
Segmentation toujours

ChocolatLindtAutre exemple de marché où la segmentation a visiblement été érigée en stratégie dominante : le chocolat. Il y a eu la segmentation par les inclusions, le % de cacao, l’ingrédient associé, la texture, etc. Voici la segmentation par… l’improbable. Comment qualifier autrement ce chocolat noir au piment rouge ? Je parie qu’il s’agit quand même bien davantage d’occuper de l’espace (la fameuse part de linéaire) que de répondre à un vrai besoin-client. Quant à la probabilité de créer un nouveau besoin-client, elle me semble quand même bien faible. Mais je donne au moins crédit à Lindt d’essayer ;-)