Le , par
Une après-midi drive…

CasinoDriveSamedi, pour ceux qui suivent, c’est jour des courses ! Aujourd’hui, c’était en plus un test grandeur nature de 7 des 14 drives rennais pour la prochaine livraison du magazine RENNES CONSO : Leclerc, Super U, Carrefour, Chronodrive, Géant, Intermarché et Carrefour Market. Dans tous les cas, un même scénario : une première commande. Histoire de voir – entre autres benchmarks – comment le client-drive est accueilli ! Résultat passionnant dont je vous livre les résultats pour quelques magasins.  Pour le reste, il faudra télécharger RENNES CONSO le 23 juin.

Leclerc. Le pionnier du drive sur Rennes du temps où il était encore Super U avec une enseigne dédiée, Fastoche Courses. Autant dire que la mécanique est rôdée… 2’16’’ entre l’arrivée et le départ. Le meilleur temps ! Mais côté relation-client, y’a sans doute mieux à faire que de m’expliquer que les premiers sacs sont offerts et qu’il vaudrait mieux que je les ramène faute de quoi je n’en aurais pas d’autres !

Super U. Un super de cœur de ville (Bruz) où les accès sont compliqués et pas signalisés. Je me gare sur le parking, comme un client ordinaire. Et me rends à l’accueil. C’est bien ce qu’il fallait faire. Pas pratique et pas rapide (7’20’’). Le comble ? L’hôtesse me tend le chariot. C’est à moi de jouer pour la suite. Tout ça moyennant quand même 50 euros d’achat minimum.

Chronodrive. Comme pour Leclerc, la mécanique est bien huilée. La première commande déclenche une présentation détaillée. J’ai droit à tout le topo. Instructif. Je peux refuser les fruits et légumes ; les surgelés sont préparés à la fin ; le pain frais est livré deux fois par jour, etc. Et je repars avec un p’tit cadeau !

Géant Casino. Ma première commande est visiblement une commande comme les autres. Aucune bienvenue particulière ni explication. Mais pas de défaillance non plus.

Intermarché. Un petit supermarché de quartier qui démarre dans le drive. Ou plutôt dans le point retrait. Pas pratique pour un sou. D’autant que le parking exigu complique singulièrement ma tâche. La suite est à l’avenant. Le TPE refuse ma carte. Seule possibilité : du cash. Mais impossible de repartir avec le ticket de caisse : le paiement doit passer par le TPE pour que le transaction aboutisse ! Bonne surprise néanmoins quelques heures plus tard. La facture arrive dans ma boîte mail.