Le , par
En bio aussi, trop de choix tue le choix

OeufsBioDans l’Est, passage dans un Leclerc pour un sujet sur le bio. L’hyper a mis en place un corner bio avec épicerie, produits frais et fruits et légumes. « Et ça marche », me lance l’adhérent. Seule interrogation : jusqu’où aller en termes d’assortiment. Avec 950 références, ce corner couvre toutes les unités de besoin mais, souvent, avec de trop de duplications. Exemple sur les œufs. Sur le seul segment de la boîte x 6, l’hyper en propose 5 : Lustucru, Matines, l’œuf de nos villages, Cocorette et Bio Village, la marque maison. Aucun doute, en bio comme ailleurs, trop de choix tue le choix. Sans compter que le mode de présentation retenu affaiblit encore la lisibilité de l’offre !