Le , par
Le mois Carrefour : parfait pour la "pénétrante", peut (beaucoup) mieux faire pour la "centrale"

LeMoisCarrefourDémarrage aujourd’hui du mois Carrefour. Evidemment, fallait en être ! Direction donc le premier Carrefour venu. Et un double sentiment. D’abord, la pénétrante me rassure sur la puissance que Carrefour veut donner à son opération : de l’affichage impactant et, surtout, une réelle théatralisation de la marchandise via, notamment, des pyramides de bières 1664 et de couches Pampers. Voilà bien la mission de l’hyper : créer l’événement. Impossible pour un supermarché ! Etonnamment peut-être, aucune rupture dans les produits que j’ai pistés. La logistique Carrefour aurait-elle été au rendez-vous de la promesse de l’enseigne, “Jamais vu” ? Tant mieux… Ensuite, direction l’allée centrale. Là, ça se gâte. Et la puissance du mois Carrefour se dilue complètement dans l’océan des queues de promos précédentes. Résultat : aucune unité visuelle et un empilement de mécaniques. Il y a les “restes” d’une vieille OP 2+1 et des offres de la semaine précédente (25 % de cash-back). Là, j’ose le dire, c’est un gâchis incroyable. Comment l’exécution magasin peut-elle à ce point “massacrer” la puissance des offres dont certaines ne seront, hélas, jamais vues dans un tel capharnaüm…