Le , par
Revue de presse

Dimanche. Revue de presse. Papier de conjoncture dans LSA. Quelques patrons interviewés et quelques phrases à méditer/décoder. Guillaume Darasse, DG de Système U : “Il n’y a pas de croissance à surface comparable sans stratégie prix“. Exact ! Dit différemment, la principale raison qui modifie les habitudes d’achat (au-delà de la création de nouveaux mètres carrés), c’est bien le bénéficie prix que le client peut trouver à changer de crémerie. Guillaume Darasse a bien raison de le préciser… U est en effet l’enseigne où l’on observe la plus grande hétérogénéité de prix entre les meilleurs (qui chatouillent des Leclerc) et les moins bons (à peine dignes d’un Monoprix). Suite de la revue de presse, Les Echos. Vendredi en titre : “Coup de frein sur la croissance de l’e-commerce“. Si je comprends la retenue de Philippe Bertrand (qui signe le papier), je ne la partage pas. Certes les ventes n’ont augmenté que de 19 % à 45 milliards (vs + 21 % en 2011 et 24 % en 2010). Certes, à périmètre constant, la hausse n’est plus que de 7 %. Certes, en raison de la profusion de sites marchands (j’en sais quelque chose : notre shop on-line contribue au CA du e-commerce !!!), le CA moyen par site baisse. Mais, dans le même temps, le nombre de transactions progresse (16 achats par internaute l’an dernier, moins de 14 en 2011). Les moyens d’accès au web marchand explosent. Les performances du leader du marché (Cdiscount) sont au-dessus de ses objectifs, etc. Et puis, franchement, il est sans doute autant méritoire de progresser de 19 % pour atteindre 45 milliards de vente  (situation en 2012) que de 24 % pour atteindre 31 milliards (en 2010), non ?