Le , par
Questions à Jean-Charles Naouri

JC NaouriAprès l’exposé vient donc le temps des questions… Je vous en propose un bref compte-rendu très orienté sur les activités françaises.

Sur la baisse de prix dans les hypers : est-elle terminée ?

La politique commerciale à venir de nos enseignes est un secret d’affaires qui n’a donc pas vocation à être rendu public. Cela dit, je peux affirmer que l’essentiel du chemin est fait. Tous les panels confirment l’importance de la baisse sur les derniers mois“.

Sur la rentabilité en France en 2013 : sera-t-elle préservée comme évoqué par le groupe dans le passé  ?

Une précision : nous n’avons jamais dit que l’EBIT serait stable en France. Nous avons simplement assuré que les baisses de prix seraient financées par des baisses de coûts que nous avons mises en place à hauteur de 140 millions d’euros. Ce qui est bien le cas“.

Sur le temps nécessaire à voir l’effet commercial des baisses de prix en hypers ? (pour info, à mi-juillet et sur les 4 semaines précédentes, le trafic est à – 0,7 %)

Sur le rythme, nous sommes en ligne avec ce que l’on attendait et ce que nous avions dit en début d’année. J’avais alors indiqué qu’il fallait compter entre 6 mois et un an. Nous sommes à présent presque stabilisé. Et je peux confirmer l’espoir d’atteindre un “zéro plus” sur le trafic et les volumes en fin d’année“.

Sur l’absence de la communication de la baisse de prix hors des points de vente, alors que la créativité in-store est omniprésente ?

Nous avons effectivement peu communiqué en externe. Il vaut mieux mettre les moyens sur la baisse que sur… la communication de la baisse. Tout million disponible doit être mis dans la baisse de prix“.

Sur les espaces gros volumes, testés au printemps dans une quinzaine d’hypers ?

Nous sommes satisfaits des résultats au point que l’espace Gros Volumes est désormais déployé dans l’ensemble du parc“.