Le , par
Une petite histoire de papier-toilette (et de merchandising) chez Géant

PQ Géant1Après Ikéa Odysseum, passage à l’hypermarché Géant du centre commercial. Depuis son inauguration il y a 4 ans, l’hyper a plutôt bien vieilli. Mais tel n’est pas le sujet du jour. Parlons de merchandising. Et précisément de papier -toilette… L’hyper a fait le choix de référencer la gamme de papiers colorés de Renova. A dire vrai, connaissant l’inventeur dudit papier depuis qu’une entremetteuse hors pair nous a présentés, je scrute plus qu’avant les rayons “paper products”. Bingo, voici une bonne part de la gamme de ce papier de luxe. Songez : plus de 5 € les 6 rouleaux, près de trois fois le prix de son voisin de tablette, tristement blanc. Autant dire qu’à ce prix, l’hyper a plutôt intérêt à susciter le désir d’achat. Ce qu’oublie manifestement Géant, en ne présentant que 5 couleurs et, encore !, sur un demi-facing (la tranche) pour certaines. Ni une ni deux, je me mets en tête d’une démonstration par l’exemple ;-) D’abord, je mets à jour de nouvelles couleurs, cachées. Pas la meilleure façon de les vendre ! Ensuite, j’attribue un véritable facing à chaque couleur, histoire de travailler l’effet de gamme, seul espoir d’aguicher le quidam. Bref, quitte à les avoir référencés, autant les montrer vraiment. Ce qui est quand même le niveau 1er étoile du merchandising.

PQ Géant2