Le , par
Noël retail (6)

SapinEn ce jour post-Noël, une pensée pour les millions de sapins qui vivent leurs dernières heures ! Et pour tous ces vendeurs de sapins qui, cette année encore, ont donc été confrontés à une concurrence toujours plus féroce. Plus que jamais en effet, le sapin est un produit d’appel sur lequel ceux dont ce n’est pas le métier sont prêts à sacrifier leur marge au seul motif de faire venir et revenir le client dans leur magasin. Deux exemples parmi d’autres cette année : Ikea et Castorama. Sans leur faire offense, voilà deux enseignes pas franchement spécialisées sur le végétal ! Et pourtant, elles écoulent des sapins par camions. Normal ! Ces sapins sont “sponsorisés”, à hauteur de 60 % (des bons d’achats exercables a posteriori). Rien d’illégal, évidemment. Mais dur à encaisser pour celui qui ne vend que des sapins (ou presque). Naturellement le parallèle avec la stratégie carburants des hypers et les stations-services est à faire !