Le , par
LIVE REPORT : Les résultats 2013 de Casino

Casino9h54. Pavillon Gabriel. Lieu traditionnel pour les résultats Casino. Ce qui change en revanche, c’est l’arrivée du “chef” comme aime à le décrire quelqu’un que je connais bien chez Casino. Et oui, le chef n’est pas à l’heure. Il est… en avance. Le voilà bien campé sur son siège depuis plusieurs minutes. Mais attention, avant l’heure, c’est pas l’heure !

9h56. Ben si, avant l’heure, c’est l’heure ! Ca démarre. D’un autre côté, je serais lui, avec les bonnes nouvelles qui s’annoncent, j’aurais pas trainé non plus. Songez, même les Géant vont mieux ! C’est dire si ça devrait être “du billard” cette présentation. Donc les principaux indicateurs. Le chiffre d’affaires progresse de 15,9 %, l’EBITDA de 17 % et le ROC de 19,7 %.

10h00. Bon sang que ça traine pas. Il est à peine 10 heures (l’heure théorique de démarrage) et voila Jean-Charles Naouri qui ventile l’activité France. Aucun doute, il a un rendez-vous en fin de matinée pour expédier la chose ! D’un autre côté, ça m’arrange, moi aussi (j’ai un rendez-vous !). Je m’égare… Retour sur les résultats. Evidemment, focus sur la fin de l’année qui marque une certaine forme de retour pour Géant. Et peu importe qu’on soit là pour évoquer 2013. Si 2014 est meilleur, va donc pour 2014. Sur 4 semaines au 16 février, Géant est donc à + 2,2 % en chiffre d’affaires. Eu égard à la baisse de prix, c’est le signe que le trafic clients a repris (+ 4,1 %). Les volumes, eux, s’envolent de 7,8 %. Dit autrement, voilà JCN chantre du discount. “Edouard, sors de ce corps !”. Faut quand même avoir de la mémoire. Il y a quelques années, au même endroit, le mot d’ordre était “commerce de précision”. Sous-entendu : inutile de baisser les prix pour tous les clients. Les temps changent, les stratégies aussi. Mais si ça marche, on va pas non plus s’en plaindre !