Le , par
Gestion des PVC : le coup de maître de Président !

CamembertPrésidentAujourd’hui, un sujet que maîtrisent (par principe) les directions commerciales des grands industriels et beaucoup moins tous les autres acteurs de la grande conso (distributeurs compris, je vais m’en expliquer…) : la gestion des PVC via les changements de gencods. Retour sur un brusque mouvement de prix ces dernières semaines, le camembert Président. Un incontournable des assortiments, un majeur, un produit tigre (pour prendre ici le jargon Cora !). Bref, un produit sur lequel les enseignes se marquent à la culotte. Ce qui a comme effet de dégrader mois après mois les PVC. En février par exemple, après un an de guerre des prix initiée par Casino, le Président était en moyenne France à 1,37 €. Trop bas a jugé Lactalis. Après tout, c’est son droit ! Toute la question est de savoir comment faire remonter le PVC… Réponse : en changeant de gencod, tel que l’illustre ce document transmis aux enseignes.

CamembertPrésident2

Mais pourquoi changer de gencod ? Ou, plus subtil encore, pourquoi attribuer un gencod particulier à chaque enseigne ? Parce que cela rend “aveugles” les magasins dans leur comparaison de prix entre eux, au moins le temps de faire remonter le PVC au niveau souhaité par la marque, ici 1,69 €. Soit, quand même, 30 % d’inflation !!! La comparaison de prix entre enseignes fonctionne en effet sur la base des gencods et non des unités de besoin. Sauf, naturellement, pour les magasins qui se donnent la peine de chaîner les gencods. En clair, en prenant comme exemple Président, les points de vente qui sont aujourd’hui à 1,69 € sont “price-drivés” par la marque. Ceux qui sont toujours entre 1,35 et 1,45 € sont visiblement plus vigilants. La question étant évidemment de savoir lesquels seront les plus nombreux. Comptez sur moi pour suivre l’évolution du PVC moyen de Président au fil des semaines. Je mets quand même mon billet sur la table que le 1,69 € ne va pas rester longtemps non attaqué…

CocaPrixN’en déduisez pas quand même que Président est le seul dans ce cas. Loin s’en faut. Autre exemple : Coca-Cola. Là encore, c’est le fait de voir récemment un nouveau prix bien plus élevé qui m’a alerté. Dans nombre de magasins, le PET 1,5 l est aujourd’hui à 1,45 €. Ni une ni deux, me voici plongé dans les aspirations drive d’A3 Distrib. Du 12 mars au 20 avril, le litre et demi de Coca-Cola a vu son prix progresser de 4,5 %. Et toutes les enseignes sont concernées. En cause là aussi, un changement de gencod. A noter que certaines enseignes sont bien davantage zélées que d’autres… Exemple : Intermarché, dont le prix moyen France au 20 avril était déjà de 1,45 € (voir tableau ci-dessous). Et dire que Les Mousquetaires avaient de nouvelles veléités discount. Eh les gars, va falloir se pencher davantage sur les prix…

Prix Coca 2