Le , par
Prix : pourquoi Cora s'est résolu à s'allier à l'achat…

PrixCoraRetour sur l’annonce de fin d’année : l’alliance à l’achat entre Cora et Carrefour. Et retour avec un focus sur le positionnement prix de Cora depuis que nous le suivons au millimètre près (comme pour les autres enseignes d’ailleurs), c’est-à-dire depuis deux ans désormais. Au fil des mois, pour compenser l’érosion du chiffre d’affaires (encore – 3 % en 2014 selon mes informations), Cora a eu la tentation de laisser filer les étiquettes. Rien de nouveau à ce stade. Depuis le temps que je chronique le commerce, ce n’est pas le premier et ce ne sera pas le dernier ! Mais, au printemps 2014, Cora a pris conscience de l’impasse dans laquelle le menait la dérive des prix. Décision a été prise de réinjecter 1,2 million d’euros mensuels dans les prix, soit une enveloppe de 15 millions sur l’année, comme révélé à l’époque par VIGIE GRANDE CONSO. 15 millions, c’est pas neutre ! L’indice de l’enseigne a logiquement baissé. Mais… pas l’écart avec les meilleurs (mesuré via les histos rouges sur le graph). Illustration en décembre : Cora avait son indice le plus agressif depuis deux ans mais l’écart avec Leclerc était au même niveau que lorsque l’enseigne évoluait à l’indice 103. Autant dire que les 15 millions investis ne pourraient pas avoir l’effet escompté, malgré l’effort de marge qu’ils représentaient… Il fallait donc s’attaquer (enfin) aux racines du mal : les conditions d’achat. D’où l’alliance. Vous me suivez ?