Le , par
J’ai lu… La face cachée de l’empire Mulliez

MulliezLe temps d’un vol pour Dubaï, un peu de lecture : La face cachée de l’empire Mulliez. L’auteur, Bertrand Gobin, est sans aucun doute le meilleur connaisseur de la famille et de ses multiples participations dont, évidemment, Auchan. Dans un premier ouvrage il y a 8 ans (Le secret des Mulliez), c’est lui qui avait révélé l’organisation patrimoniale familiale avec le dogme du « tous dans tout ». En clair, tous les descendants de Louis Mulliez (1877-1952) possèdent des participations dans l’ensemble de la galaxie, ce qui garantit la cohésion de l’ensemble.

En fait de « face cachée », l’ouvrage est d’abord l’histoire de la famille, de son indéniable sens des affaires, comme de sa morale voire de sa pudibonderie. J’vous la fais courte mais le procès du Carlton sur leur terre lilloise a du retourner plus d’un Mulliez… Dommage que l’histoire familiale – jusque dans les détails de ses exodes successifs pendant la seconde guerre mondiale – occupe tant de pages. Dommage, car l’auteur ne manque pas de ressources (ni de souffle littéraire d’ailleurs) sur des sujets plus contemporains. Gérard Mulliez d’abord. L’emblématique fondateur d’Auchan fascine autant qu’il intrigue. Une citation retenue, parmi d’autres : « Un magasin, c’est une somme de 1000 détails à régler. Tant que vous n’en avez réglé que 997, vous perdez de l’argent ». Autre morceau de choix : les négociations entre Thierry Mulliez (le président de l’Association Familiale) et Gérard Mulliez en 2006. Le premier devant convaincre le second de lâcher la barre. Le second ne l’acceptant, selon Bertrand Gobin, qu’au prix d’un fauteuil dans un comité stratégique créé à des fins fiscales (je vous laisse deviner…).

Mais la vraie « face cachée » révélée dans l’ouvrage est encore ailleurs : de manière certes indirecte (mais bien réelle), les Mulliez sont notamment actionnaires du géant chinois de l’e-commerce Ali-baba. A une autre échelle, ils sont aussi au capital du site Radins.com. Ce qui, pour celui qui aura bien lu l’histoire familiale depuis le début du XXe siècle, ne manquera pas de saveurs !