Le , par
Euh, qui a peur des prix Cultura ?

CulturaRentrée2015-BD

Comme chaque année à pareille époque, Cultura se rappelle au souvenir des clients. Cultura, ce sont des livres, de la musique, etc., mais aussi des fournitures scolaires ! Et il faut le faire savoir… C’est l’ambition de la campagne actuelle qui – involontairement ou non – s’inscrit dans le sillon Lidl et son “Chef, on est mal”, jouant sur le ressort du concurrent qui se compare. En gros, les prix Cultura sont si compétitifs qu’ils seraient très étudiés, même par la concurrence. Bon, c’est bien tenté mais suis pas certain que Cultura ait raison d’appuyer sur un sujet sur lequel il n’est guère légitime : par l’image mais également par les faits (il suffit d’éplucher consciencieusement les prospectus rentrée / je fais ça chaque année !). 

Ce faisant, Cultura pose une question fondamentale : en termes de communication, une enseigne doit-elle appuyer sur son point fort en le revendiquant (surtout s’il est un point faible supposé du/des concurrent(s) ? Ou, à l’inverse, tenter de gommer son point faible en le surjouant. Dit autrement : ce visuel 2015 (parmi d’autres visuels de la campagne) est-il crédible ? 

CulturaRentrée2014-BDPerso, j’avais adoré – et donc préféré – la copie 2014 (elle est en regard). Servi par un excellent visuel, Cultura appuyait justement là où ça faisait mal pour les concurrents. Il manquait certes une réassurance prix, qu’il suffisait de rajouter cette année. Mais fallait-il pour autant abandonner la revendication originale du spécialiste ? Je ne le pense pas. 

Chez Cultura, on m’objectera que la revendication est toujours présente via le claim “La rentrée, c’est un métier”. OK, elle y est. Mais que valent des mots “tarte à la crème” à côté d’un excellent visuel, mille fois plus évocateur ? Peu… 

PS : j’avais tellement apprécié la cuvée publicitaire 2014 de Cultura que je l’avais d’ailleurs intégré à mon Top 10 des pubs grande conso préférées de l’année. A revoir ici.

Top 10 pub