Le , par
Le Top 50 du retail mondial

Top 50

C’est une tradition du premier jour du salon NRF à New-York… En collaboration avec Deloitte, le magazine professionnel américain Stores publie le Top 50 du retail mondial. Certes, il y a toujours un an de décalage (le classement est basé sur les chiffres 2014) ; certes, il y a toujours un effet devise (en l’occurence de la force du dollar)… Il n’empêche, ce classement est toujours très instructif. Evidemment pas pour la première place, toujours aux mains de Walmart, lequel pourrait même atteindre les 500 milliards de dollars de chiffre d’affaires pour son exercice 2015 (chiffres à venir en février). En revanche, parmi les changements, Costco poursuit sa montée en puissance et déloge Tesco de sa seconde place. De même, Kroger (qui complète un podium 100 % américain) et Lidl sont les grands gagnants de cette édition. Les historiques dauphins de Walmart, Tesco et Carrefour, sont relégués en 5e et 6e place. L’effet de change est certes un facteur explicatif. Mais il n’est pas le seul. La dynamique organique de Tesco et Carrefour n’est – hélas – pas comparable avec Costco, Kroger et Lidl. 

Pour autant, la distribution française tire plutôt avantage de ce classement : par rapport au classement publié il y a deux ans par exemple, Auchan gagne une place, Intermarché 2, Leclerc 3 et Casino 5. A l’inverse, Système U perd deux places (40 > 42e) malgré une croissance soutenue de chiffre d’affaires (en fait en raison de fusions de groupes classés précédemment derrière). 

Enfin, ce classement marque toujours son temps. Les grands magasins sont en net recul (les ventes de Sears en deux ans ont ainsi fondu de 39,8 milliards de dollars à 31,2). Tandis qu’Amazon s’approche inexorablement du Top 10. Encore 4 places de gagnées en 2 ans… 

Mise en page 1Pour télécharger le Top 50, c’est ici