Le , par
La « première » supérette 100 % libre-service : quand la mémoire fait défaut…

EchangeurMagasinsanscaissière

Ca a été l’un des buzz de ces dernières semaines sur la toile-retail. Exemple sur le site de l’Echangeur BNP Paribas (plus que recommandable en général) : « En Suède, Näraffär innove et propose aux consommateurs des courses dans une supérette sans personnel ». D’ou le titre du papier « Näraffär invente la première supérette 100 % libre-service ». Parfait pour être repris dans quelques médias grand public, sans autre forme de vérification puisque c’est « le centre d’innovation technologique et marketing appliquée à la relation client » qui le dit !

Ben, non, c’est loin d’être la première supérette 100 % libre-service… Car j’ai le souvenir plus que précis d’une visite dans le Michigan (États-Unis) en 2009, justement pour découvrir une solution 100 % LS mise au point par une start-up de l’époque, « Fast Track ». Souvenir tellement précis que j’en avais même réalisé une VIDÉO GRANDE CONSO (voir ci-dessous, même si je ne suis pas sûr que ça me serve beaucoup de lui redonner de la visibilité : forcément la 23e d’une série qui atteint à présent les 130 numéros, ça fait mal !). En outre, avec le recul, suis même pas certain que çe soit alors la première supérette automatique. Pour ceux qui n’auront pas le temps ou l’intérêt pour (re)voir la vidéo, l’automatisme de l’expérience client reposait sur le couple RFID / vidéo-surveillance.

La morale ? La mémoire fait souvent défaut dès lors qu’il s’agit de chroniquer le présent. Et je reconnais humblement être moi aussi parfois sujet à défaillance ;-)

Fast Track