Le , par
Quand la FDSEA casse le prix du lait équitable…

CoeurdeNormandy1-BD

OK, je reconnais que le titre est un brin “provoc”… Mais comme il n’est pas totalement faux, il mérite sa place, ne serait-ce que pour lancer le débat. Petit rappel historique déjà. Pionnier du lait équitable en France, Faire France a “imposé” un prix de marché pour le segment : 99 centimes. D’ailleurs, c’est également à ce niveau de prix que le lait des consommateurs “C’est qui le patron ?” s’est lancé. Donc, dans l’imaginaire collectif, un lait qui rémunère convenablement un éleveur vaut 99 centimes.

Dernière initiative en date : la marque Cœur de Normandy, créée sous l’égide de la section locale de la FNSEA, le syndicat majoritaire dans les campagnes. L’intérêt de la démarche, tout comme l’identité de ses promoteurs, a permis une montée en diffusion rapide dans la région et un peu-delà (jusqu’à Paris). Au point que dans certains magasins, comme cet Intermarché, les clients-citoyens ont donc le choix entre deux laits équitables. Mais l’un est 10 % moins cher que l’autre puisque Cœur de Normandy est affiché à 89 centimes. Etonnant positionnement discount de la part de ceux qui, en général, en contestent la pratique à la distribution. De deux choses l’une : ou il est possible de rémunérer décemment le producteur tout en vendant le produit fini à 89 centimes et, dans ce cas, Faire France et C’est qui le patron sont un peu gourmands côté marge… ; ou le (bon) prix de marché pour l’équitable est 99 centimes et, alors, Cœur de Normandy serait bien inspiré de se positionner à ce niveau et, en conséquence, génèrerait autant de revenu additionnel pour les producteurs… 

NB : comme j’entends déjà les commentaires sur la non-comparabilité apparente des deux produits (même s’il s’agit très exactement de la même unité de besoin), autant préciser qu’une brique slim avec bouchon ne vaut pas 10 centimes… 

CoeurdeNormandy2-BD