Le , par
SAMEDI CONSO : mon carnet (retail mais pas que…) de la semaine

SAMEDI CONSO

Comme tous les samedis, « SAMEDI CONSO, mon carnet (retail mais pas que…) de la semaine ». L’occasion de revenir sur l’actu de la semaine, en totale liberté comme toujours. S’y mêlent analyses, anecdotes ou – je le confesse avec gourmandise – gentilles provocations.

 

SAMEDI 

Journée de collecte pour les Banques Alimentaires. Malin, Leclerc en fait un onglet sur son site drive. Et comme il n’y aucune raison que les plus modestes n’avalent que les traditionnelles conserves premiers prix trop souvent « offertes », Leclerc vise haut : du bio (avec Bio Village) et du Terroir (avec Nos Régions ont du Talent).

LeclercBanqueAlimentaire 

Un Grand Frais de l’Ouest. Aujourd’hui, c’est tempête de brume ! Sans trucage, évidemment.

IMG_5909 

Une gare, des affiches publicitaires. Et une erreur mathématique, probablement au nom de l’efficacité du message comme de l’impact du prix. Résumons : 349,98 € auquel je retranche 99 € ne peuvent pas produire 249,99 €. De la même manière que les mots anglais sont interdits (ou obligatoirement traduits sur les visuels publicitaires), va-t-il falloir obliger à l’exactitude mathématique au nom de l’éducation des enfants, accessoirement les premières cibles du produit ici concerné ?

IMG_6512 

Le métro, des affiches publicitaires. La « garantie » est une valeur à la mode… Mais où donc Toys R Us a pu trouver l’inspiration, y compris visuelle ? Scrollez un peu, j’ai mon idée ! Sur le fond, toujours dubitatif sur cette promesse d’alignement… Une garantie n’a de réelle valeur que si celui qui la porte accepte d’aller plus loin que la simple remise à niveau s’il est pris par la police des prix. En clair, un remboursement de deux fois la différence (ce n’est qu’un exemple) aura toujours plus de poids qu’un « alignement ».

IMG_5876IMG_6666 - copie 

MARDI

IMG_6772 

Retour du Think Tank Agri/Agro des Echos que j’anime depuis 4 saisons désormais. Après trois années sur la compétitivité (et des recommandations qui ont inspiré les travaux des États Généraux de l’Alimentation), inversion du thème pour l’édition 2017/18 : comment donner plus de valeur à l’alimentation ? Après tout, pour escompter une meilleure valorisation à tous les stades de la filière, encore faut-il que le client accepte in fine de… payer ! A suivre au fil de l’année…

IMG_6780 

Ca fait partie du job de directeur de Think Tank… Partager nos recommandations avec ceux qui, en fin de compte, seront chargés d’orienter les politiques publiques : les députés. Direction l’Assemblée Nationale pour… tester le restaurant des élus !

Capture d’écran 2017-11-28 à 21.28.59 

Auchan annonce par un communiqué laconique le changement de patron à la tête de son activité française. Comme toujours, je me régale de la diplomatie sémantique avec laquelle ces choses là sont dites. A aucun moment, Patrick Espasa (l’ancien patron de la France donc) n’est écarté, il est « nommé  directeur en charge des partenariats France et International d’Auchan Retail ». Et comme Ali Khosrovi est dans le même temps propulsé directeur général d’Auchan Retail France, ce n’est que par un éprouvant travail de déduction que j’en conclue que Patrick Espasa n’est plus l’homme fort d’Auchan en France.

 

MERCREDI

Capture d’écran 2017-11-30 à 05.49.56 

Nouveau communiqué. Cette fois-ci c’est Mercialys, la filiale immobilière de Casino, qui annonce (tenez-vous bien, ça vaut son pesant de cacahuètes) la « mise en œuvre du pipeline relutif de Mercialys avec l’ouverture de 3 nouvelles extensions de galeries à Saint-Étienne, Morlaix et Rennes ». Un « pipeline », des « galeries », que fait Casino ??? Des passages souterrains entre ses centres commerciaux ? Y’a pas à dire, les communiqués d’Auchan, même alambiqués, sont plus simples à comprendre !

IMG_6796 

Passage à Boulogne. Bon évidemment, ce n’était pas pour le Franprix de la rue Marcel Bontemps. Comprenne qui pourra (ou utilisera Google Earth !). 

 

VENDREDI 

17H54. Je mets la dernière main à ce SAMEDI CONSO, appel de Costco. Lui (parce que c’est un garçon) : « Allô, Sophie Dauvers ? ». Moi, tentant quand même d’abaisser dans l’instant mon taux de testostérone sanguin : « Euh, non pas tout à fait, c’est pour quoi ? ». Lui : « Vous avez une carte Costco depuis l’origine et nous voulions savoir ce que vous pensiez du magasin ». Moi : « Ah, oui je vois, je vous explique, je suis Sophie Dauvers, mais aussi Chris Chhoeum, Jean-Philippe Gallet, Florence Taillefer, Christiane Field ou Olivier Dauvers, autant de noms sous lesquels j’ai acheté des cartes Costco en début d’année pour suivre le nombre d’adhésions, en tout une bonne vingtaine ». Lui, interloqué : « Non ? Vous avez fait ça ? ». Ben ouais, quand on est fou, on est fou. Au passage, donc, l’info : Costco appelle ses premiers membres pour les faire causer. Et ce sont les « commerciaux terrain » (ceux qui sont chargés de démarcher les professionnels, notamment les restaurateurs) qui s’y collent.