Le , par
Radin !

 

Galette des rois

Pas la journée la moins importante de ce début d’année. A 9h, à La Défense, Alexandre Bompard va présenter le plan… d’attaque de Carrefour (franchement en termes de comm’, c’était pas difficile d’éviter tous les jeux de mots pourris genre “Carrefour sur la défensive” mais bon…). Alors, changeons complètement de sujet et même de niveau d’importance avec le retail par le p’tit bout de la lorgnette. C’était le week-end dernier. Dans ce supermarché, serait-on – comment dire ? – radin ? Oui, voilà, c’est ça. Radin ! Pour deux galettes achetées, le client repart… royalement avec une fève. Et moi qui pensais bêtement qu’il fallait, en la circonstance, une fève par galette pour désigner le Roi (et, en conséquence, la Reine, la seule qui m’intéresse d’ailleurs !).

OK, sans doute fallait-il comprendre qu’il y avait déjà une fève dans chaque galette et, qu’à l’accueil, le client recevrait une fève supplémentaire, peut-être de meilleure qualité, pour ses propres préparations à la maison. Peut-être fallait-il le comprendre… Mais, en tous les cas, le message n’était pas celui-là. D’où l’intérêt d’adopter une posture client pour juger jusque sa propre communication.