Le , par
2019 : aucun risque de s’ennuyer… (1)

GéantAuchan

Vendredi 21 décembre. Pour certains, dernier jour “d’école” avant l’an prochain ! Un conseil, revenez vite parce qu’on ne va pas s’ennuyer en 2019 encore… A des degrés divers, toutes les enseignes ont face à elles des enjeux majeurs. Aujourd’hui, pour démarrer ces petits exercices de distri-fiction, Casino et Auchan. Une vingtaine de Géant sont donc sur le marché et Casino a reçu des marques d’intérêt, notamment des indépendants. Des hypers qui ne sont pas dans la liste des “20” ont même été regardés de près, notamment par Costco qui gagnerait quelques précieuses années de tracas administratifs en rachetant des magasins existants, quitte à les raser pour les reconstruire (le problème sera bien davantage la gestion des commerçants d’une éventuelle galerie que le coût de la démolition). Evidemment, dans ce schéma, Costco ne s’intéresse pas à Bourges et à Angoulême mais regarde des sites sur de grandes métropoles. En clair, au final, Géant pourrait l’an prochain être amputé de bien davantage que 20 hypers… Ce qui poserait la question de la survie même de l’enseigne en tant qu’identité spécifique pour les grandes surfaces. Donc, premier pari (au risque d’être démenti par les faits !) : la disparition de l’enseigne Géant au profit de “Casino”. Il y aurait ainsi demain des Casino plus ou moins grands, les plus grands étant des points de vente doublement “signés” : Casino pour l’alimentaire, Cdiscount pour le non-al. Économies à la clé pour Casino. 

Economies en perspective aussi chez Auchan. En mars prochain, à l’heure d’annoncer les résultats 2018, il est désormais probable qu’ils seront négatifs. Et pas que pour les hypers français. Ce qui serait une première pour le groupe ! Même à retardement, l’addition arrive toujours. Elle en devient juste plus douloureuse. C’est ce qui arrive à Auchan désormais. Après le transfert du management des hypers chinois à RT Mart (révélé sur mon fil twitter la semaine dernière), de nouvelles annonces sont plus que probables. En termes d’organisation déjà (mon p’tit doigt me dit que ça va pas traîner) mais également de… cessions. Même si c’est hors du cadre Auchan Retail, une petite musique se fait entendre avec de plus en plus d’insistance dans le Nord : la cession de la banque Oney. Je prends le pari que ladite p’tite musique sonne juste car elle donnerait des moyens à l’actionnaire (ou du réconfort pour attendre de meilleurs jours…). Mais qu’il faudra aller plus loin. Dit de manière plus explicite : Auchan n’a plus les moyens de soutenir des foyers de perte. Nécessité faisant toujours loi, le désengagement de pays structurellement en difficulté sera une option. Tout comme la fermeture d’hypers en France. Une main suffira pour les compter. Mais, pour le symbole, la décision sera néanmoins douloureuse. Sans doute parce que tardive. Vivement 2019, aucun risque de s’ennuyer… 

Bonnes vacances à ceux qui…

Pour les autres, le blog est ouvert et comme je suis pas de nature à servir du “réchauffé”, vous pouvez venir tous les jours, y’aura du neuf…

Bloc promo newsletter Vigie