Le , par
SAMEDI CONSO : mon carnet (retail mais pas que…) de la semaine

SC

SAMEDI CONSO : l’occasion de revenir sur la semaine, en totale liberté comme toujours… Et tant pis si ça pique !

 

SAMEDI 

IMG_5667

Retour d’Amérique du Sud et d’un stores-tour qui m’aura mené d’Ushuaia à Bogota (et bientôt en vidéo). Dans l’avion, lecture de l’ouvrage racontant la saga « C’est qui le patron ». Je ne reviens pas sur le fond de l’histoire, déjà connue. Un détail, juste, en dernière page. « Imprimé en Italie ». L’éditeur que je suis peut vous en livrer l’explication. Parce que l’impression est nettement moins chère au-delà des Alpes (au-delà des Pyrénées aussi, comme s’il s’agissait d’un sujet de montagnes). Donc, en clair, l’ouvrage qui fait l’apologie (parce que ça manque un peu de distance quand même) de l’équitable oublie de se l’appliquer… A peine crédible. 

IMG_5668

 

Revue de presse de la semaine. Ce papier du Parisien résume bien en quelques mots et une image seulement le bouillonnement actuel de la conso (et un peu utopique, il faut savoir le dire). Ils sont donc jeunes, bien éduqués (de grandes écoles) et ont imaginé un concept de livraison de produits locaux baptisé « Alancienne ». Et pendant ce temps, les enseignes qui progressent le plus sont Leclerc et Lidl. Non, rien.

DimancheCapture d’écran 2019-06-02 à 19.39.19

 

DIMANCHE

btrhdr

Arrivée à Paris. Dans la supérette de l’aéroport. C’est ballot mais celui/celle en charge du pricing de l’enseigne (que je ne nommerai pas ;-) ) a malencontreusement inversé les chiffres. Le prix conseillé, 1,08 €, est devenu 1,80 €. C’est ballot, vraiment.

 

LUNDI 

LundiCapture 2019-06-03 à 06.28.04

C’est beau à en pleurer. « On est pas les moins chers parce que notre travail a un prix ». Voilà le message, plein de revendication, que se paye la coopérative D’Aucy ce matin dans la presse. Pour être sûr d’être compris, l’agence qui a pondu cette merveille de bien-pensance insiste : « On refuse de rentrer dans la course au toujours moins cher ». C’est dommage de ne pas avoir prévenu l’agence que ladite coopérative, via sa filiale la Compagnie Générale de Conserve, a un sacré savoir-faire en matière de premiers prix. Parce que sortir une boîte 4/4 de lentilles saucisses à moins d’un euro c’est quand même tout faire pour être le moins cher. C’est triste à en pleurer. Surtout quand on a osé jeté un œil sur la liste des ingrédients. 

CGC

 

MARDI

Mardi1559753989482blob - copie

Cathy Collart-Geiger, directrice clients, innovation, marques et concept d’Auchan, clôture la matinée Nielsen. Plus transparente que la moyenne des speakers dans ce genre d’exercice. Au point de présenter la répartition des produits Auchan. Résultat (et comme probablement toutes les enseignes) : la majorité des produits sont notés D. Ce qui a le mérite de donner le cap à suivre pour devenir… « la marque préférée de l’alimentation de confiance ».

 

IMG_6264 

Dans le métro à Paris. Ne dites pas au Bon Coin que le succès de Vinted les a largement inspiré, ils n’apprécient pas de passer pour des suiveurs. C’est pourtant la vérité !

  

MERCREDI

Mercredi Lidl St Jean d'Y

C’est la journée mondiale de l’environnement avec, en thème central cette année, la lutte contre le plastique. Jamais en retard d’un combat (les paysans, le made in France), Lidl a visiblement décidé de s’associer à la journée cette année. Mais n’en a pas compris le sens ;-)

 

JEUDI

JeudiCapture 2019-06-06 à 06.47.27 - copie

Cdiscount se lance dans l’optique. Nouvelle illustration de la mue traversant actuellement les sites e-commerce qui se transforment à vive allure en marketplace à vocation universelle. Dit autrement vendre tout ce qui peut l’être (relire l’édito ici). Après une complémentaire santé il y a quelques semaines, voilà donc l’optique dans le viseur (OK, c’est facile) de Cdiscount. Tôt ou tard, j’en prends le pari, la filiale web de Casino se lancera dans le funéraire via des contrats obsèques. A tombeau ouvert ?

 

jeudiPonsIMG_6320 

Leclerc Pons (17). L’ouverture des magasins les jours fériés est désormais si courante que la fermeture en devient… exceptionnelle. Signe des temps.

 

IMG_6327

A Bordeaux, dans la zone commerciale de Mérignac. Je l’avoue, je ne connaissais pas EasyGym. Faut dire que l’enseigne est encore peu présente avec 7 implantations seulement, toutes dans le sud de la France. Une nouvelle déclinaison de la « marque orange », plus prompte à créer qu’à développer ! Trois ans après son premier hard-discount alimentaire à Londres sous l’enseigne Easy Foodstore (revoir ici), l’enseigne n’en compte toujours… qu’un. Pas le signe d’un carton incontestable !

 

IMG_6336 

Dans le centre Mérignac Soleil à présent, avec comme « locomotive » un Carrefour parmi les plus intéressants du parc actuel. Indécrottable que je suis (attention… jeu de mot), je passe d’abord par les toilettes. Aucune envie pressante, non, mais je démarre toujours la visite d’un centre commercial par là. Les lieux d’aisance disent tant ! Ici sur le positionnement du centre : premium. Un peu plus, je restais dans l’espace attente des toilettes pour bouquiner.

IMG_6333 IMG_6332

 

Dans la galerie. J’adore la mise en scène de cette borne chez ASAdventure. « Plongez ici dans notre stock ». Une accroche originale dans son « wording » (ça, c’est pour faire enrager ceux qui me reprochent le franglais) mais pour autant très explicite dans sa mission.

BordeauxIMG_6338

 

Toujours dans la galerie. Chez Undiz. Mon œil se porte sur les p’tites culottes Coke (je sais chérie, je suis impardonnable). Autant Coca-Cola est une marque peut-être suffisamment iconique pour justifier de payer 10 € le droit de faire de la pub jusque dans l’intimité, en revanche pour Sprite, suis carrément partagé. Y’a vraiment des amatrices ?

IMG_6331

 

VENDREDI

VendrediCapture d’écran 2019-06-07 à 08.35.27

Pendant la procédure de sauvegarde (de Rallye), les affaires (de Casino) continuent. Et hop, voilà un hyper et 5 supermarchés à nouveau vendus. A Leclerc et Intermarché. Donc, si je résume, depuis que Casino vend ses magasins, l’essentiel ont été rachetés par des indépendants. Cruel retour de bâton pour les cassandres qui, il y a quelques années, pronostiquaient que, pour un milliard de raisons (valeur des fonds de commerce, fiscalité, transmissions, etc.), les réseaux d’indépendants se feraient peu à peu siphonner par les groupes intégrés. Exactement l’inverse qui se produit.

 

IMG_6460 

En Savoie, un Intermarché. Je connaissais les pommes de terre primeur, les carottes, les navets et autres légumes tendres et croquants du printemps. Pas le… jambon primeur. Ce qui m’a rassuré ? La charcutière ne le connaissait pas davantage.