Le , par
DISTRI PRIX : mouvements inverses chez Carrefour

Mise en page 1

Retour de l’étude DISTRI PRIX (A3 Distrib / Ed. Dauvers) sur la base des prix observés en drives en juillet. Principal enseignement ce mois-ci (outre le repositionnement des supermarchés de Casino) : les mouvements inverses observés chez Carrefour. En supermarchés, les baisses de prix annoncées se “lisent” dans l’indice. Et Market est désormais nettement plus agressif que Cora et Auchan, ce qui est évidemment… anormal si l’on raisonne par format (à quoi bon “subir” l’expérience d’achat d’un hyper XXL si, en plus, les prix sont plus élevés, hein ?). En parallèle, les hypers Carrefour décrochent. Différence néanmoins entre les deux situations : les supers garantissent l’iso-prix entre off-line et on-line, tandis que les hypers disposent, eux, d’un double pricing, en défaveur du off-line (comme Géant d’ailleurs). En clair : la remontée des prix drive signifie que Carrefour a très probablement décidé de limiter cet écart (de 3 à 4 pts selon mes estimations). Ce qui, dans une approche client, est quand même une excellente décision. Car faut être doué pour expliquer à un client que se déplacer en magasin lui coûtera plus cher… 

Pour obtenir les résultats et la méthodologie, il ne vous en coûtera toujours qu’un mail, ici (pour les abonnés à DISTRI PRIX, vous le recevrez ce matin).