Le , par
2 ou 3 choses que je sais sur le drive (et que vous ne verrez nulle part ailleurs…)

DRIVE1

Aujourd’hui, jeudi 26 septembre, nouvelle édition des Ateliers du Drive, co-organisés avec Linéaires. Et comme promis la semaine dernière (lorsque nous avons dû fermer les inscriptions), je partage aujourd’hui quelques infos totalement inédites sur l’état du circuit drive en 2019. D’abord, sa taille. Quasiment 7 milliards en 2019, et non moins comme vous le lisez parfois. Notre calcul intègre en effet la totalité des ventes : le classique PGC / Frais LS mais également le frais trad’ et le non-alimentaire (pas énorme certes mais existant). Pour l’établir, je consolide les “sorties” des enseignes drive (les ventes TTC). Ce qui permet donc – autres infos que je partage aujourd’hui – d’établir le traditionnel classement des enseignes. Toujours en haut de l’affiche cette année : Leclerc. Actuellement, Leclerc Drive progresse de 7 %, ce qui donne donc un “atterrissage” en fin d’année à 3,26 milliards d’euros, soit 47 % de parts de marché. Soit plus de deux fois sa part de marché off-line (et au passage pour ceux qui aiment l’historique dans les datas, un joli p’tit slide offert par la maison si utile pour vos présentations*)

Drive2

La nouveauté cette année ? Le dauphin de Leclerc. A l’heure d’établir le bilan 2019, ça sera donc très très très probablement Carrefour, et non plus Auchan Drive. Carrefour Drive devrait en effet dépasser 800 millions d’euros. Et Auchan demeurer quasi stable à 765 millions d’euros. Vu les investissements de Carrefour via ces entrepôts de préparation, l’expansion de son parc (notamment piéton), il est probable qu’Auchan Drive ne reverra pas de sitôt Carrefour Drive. Surtout désormais que la bascule de Chronodrive vers Auchan Drive est enterrée. Autre “déception” du millésime 2019 : Courses U. Les U ne “roulent” actuellement qu’à +  7 %. Soit en recul vs l’an dernier (+ 10 %). Explication officieuse : un mauvais début d’année, lié à la nouvelle interface. L’occasion de rappeler à quel point l’expérience d’achat (via l’interface) est aussi cruciale on-line qu’off-line. A bon entendeur… 

DRIVE3

* message amical à Leclerc : quand vous utilisez mes photos Leclerc Occasion pour vos présentations, ça ne me dérangerait pas que vous les sourciez, sinon, j’m’en vais le dire à Grégory Besson-Moreau (sourira qui comprendra ).