Le , par
Samedi, dans ma boîte-aux-lettres… (ou les limites de la convergence promo selon Carrefour)

Champagne2

Samedi dans ma boîte-aux-lettres. Deux prospectus de la maison Carrefour. L’un signé Market, l’autre Carrefour. Dans les deux prospectus – convergence oblige – la même mécanique de contournement des EGA : le 1 acheté / 1 offert, le produit offert étant nécessairement différent du produit payé. Dans les deux prospectus, une offre champagne. Pas exactement la même mais très ressemblante d’une enseigne à l’autre puisque signée Heidsieck Monopole. Chez Market, c’est l’achat d’un brut rosé qui déclenche le “cadeau”. Chez Carrefour, l’achat d’un brut millésimé. Le cadeau ? Identique dans les deux enseignes : le brut classique de la marque. Problème : la bouteille offerte est annoncée à 14,90 € chez Market mais à… 19,90 € chez Carrefour, sans doute soucieux d’apparaître plus généreux. Forcément, j’me suis demandé si Carrefour se fichait pas un peu de moi. Et, ça, j’aime pas. Comme tous les clients.