Le , par
Origine : 5 engagements que les marques et les enseignes pourraient prendre

Capture d’écran 2020-02-25 à 20.23.58

Nouvelle contribution aux débats sur l’origine des matières que le Think Tank AgriAgro a contribué à faire émerger depuis quelques mois. Après ce qui pouvait être vu comme de la “dénonciation” et que j’assume totalement (sans #BalanceTonOrigine, le débat n’aurait jamais pris l’ampleur que nous connaissons à présent / suffit de se promener dans les allées du Salon de l’Agriculture pour s’en convaincre), après la dénonciation, donc, place aux propositions. En fait, les deux volets indissociables d’une même ambition : donner aux consommateurs le pouvoir de changer la vie des agriculteurs. 

A J-2 de la première réunion officielle à Bercy, voici donc 5 propositions opérationnelles que les marques et les enseignes pourraient prendre à court terme, face aux politiques comme face à l’opinion. Le temps, ensuite, d’avancer dans la définition d’une méthodologie et d’un indicateur commun. Certaines de ces propositions sont à destination commune des marques et des enseignes (pour leurs MDD), d’autres s’adressent exclusivement aux enseignes car elles ont la main dans leurs magasins, notamment dans la communication aux consommateurs. A elles, donc, de montrer que leur soutien unanime au Manifeste Origine que j’ai présenté à l’Assemblée Nationale le 11 décembre avec le député Jean-Baptiste Moreau était sincère. Pour partie, ces engagements se nourrissent du règlement Inco sur les ingrédients primaires qui doit rentrer en vigueur le 1er avril. En théorie car, dans les faits, une certaine lenteur européenne et un enthousiasme plus que mesuré de certains acteurs rendent la date butoir hypothétique. D’où l’intérêt d’une reformulation via ces 5 engagements. Naturellement, quiconque (marque ou enseigne) souhaiterait d’ores et déjà s’engager sur telle ou telle proposition peut le faire. Mon… engagement sera alors d’y donner toute publicité ! Et, pour rassurer ceux qui l’utilisent comme argument, il n’y a derrière aucune autre velléité de ma part que de pousser les acteurs à s’engager dans cette voie au service de la ferme France. En aucun cas de l’organiser, le régenter ou que sais-je comme autre mots flatteurs qui me reviennent régulièrement ;-) J’ai déjà un boulot et n’en cherche pas davantage ! 

Origine, les 5 propositions : à télécharger ici >>