Le , par
Intermarché sera le grand vainqueur de la séquence Covid (au-delà de la seule “P3″)

Douvaine Fabmag 310719-0014

Parce qu’il faut savoir se mouiller, je… me mouille. Alors que seront publiées demain les parts de marché de la troisième période de l’année dite “P3″ (incluant une semaine de confinement), il est déjà assez facile d’imaginer quelle sera l’enseigne grande gagnante de la séquence extraordinaire que nous vivons, incluant donc P3 (un peu), P4 (beaucoup) et peut-être même P5 : Intermarché. Non que je prétende à de quelconques dons de voyance mais une simple analyse rationnelle conduit à désigner les Mousquetaires comme les plus affûtés pour traverser l’époque. Pourquoi ? Parce qu’ils présentent le meilleur équilibre sur les trois facteurs de force du moment : la taille modeste des magasins (qui les rapprochent mécaniquement d’une plus grande part de la population que les hypers), une image-prix dans la première moitié du classement pour rassurer des clients qui vont devenir encore plus soucieux de leur budget (seuls Lidl et Leclerc font mieux dans les “grandes” enseignes), et enfin une capacité à servir la folle demande des consommateurs pour le drive (1448 drives à date selon les pointages de l’étude DRIVE INSIGHTS). 

A bien y regarder, aucune autre enseigne ne présente en effet une position aussi équilibrée qu’Intermarché sur ces trois sujets. Les grandes enseignes d’hypers (Auchan, Carrefour et Cora) sont mécaniquement pénalisées par la baisse actuelle du trafic. Ce n’était que partiellement vrai sur la P3, ça le sera totalement sur la P4. Habitués à d’énormes progressions de part de marché, Leclerc et Lidl sont à mes yeux moins armés pour l’époque (même s’ils devraient figurer en hausse, mais probablement moins fortement qu’Intermarché). Lidl passe en effet mécaniquement à côté de la “folie drive”, tandis que Leclerc, lui, sera pénalisé par des magasins plus grands, donc forcément un peu moins accessibles (+ 5 000 m2 de surface moyenne et 15 % des hypers qui dépassent 7 500 m2). Enfin, reste Système U. Au même titre qu’Intermarché, les U vont évidemment bénéficier de la période, leur format et la dynamique de l’enseigne sont autant d’atouts. Mais dans le match qui les oppose aux Mousquetaires pour déterminer qui dispose d’un maximum d’atouts, il manque un tout p’tit rien d’image-prix aux U (25 % d’opinion favorable vs 32 % selon Prométhée). Voilà pourquoi – et en assumant à l’avance d’être démenti par les faits – il paraît probable qu’Intermarché soit le grand vainqueur de la séquence Covid. Et peut-être même avec des niveaux de progression que personne n’imagine… Début de réponse demain avec les performances sur la P3.