Le , par
Du juste prix du soutien de la production française (sous-titré : faites gaffe, ça se voit)

Fraise

Un hyper parmi d’autres, un produit parmi d’autres. Mais un produit symbole du soutien que les producteurs attendent des enseignes et des consommateurs : la fraise. D’ailleurs, l’hyper en appelle au soutien de ses clients. Mais lui que fait-il… ? Comment dire ? Il profite de mon soutien, voilà, c’est ça. Pour preuve, le discounter au bout du parking : 1,99 € la barquette de 250 g de gariguettes françaises vs 3,99 €. Du simple au double pour… exactement le même produit, le gencod en témoigne. Même comparaison avec le discounter “allemand” à quelques centaines de mètres… : 1,99 € aussi et gencod toujours identique. Les esprits les plus cartésiens objecteront que l’hyper achète très très très mal ses fraises. Quelques coups de téléphone plus tard, verdict. Les deux discounter ont acheté “en promo” auprès de leur fournisseur à 1,70 €. La centrale de l’hyper à 1,90 €. J’vous laisse faire le calcul du prix de mon soutien à la production française. La morale ? Faites gaffe, ça se voit beaucoup.