Le , par
Action teste un service click& collect ultra-light

Capture d’écran 2020-05-25 à 17.41.14

C’est une info de la maison ;-) Depuis quelques jours (et après de nombreuses enseignes que la crise a visiblement inspiré), Action teste à son tour le click & collect. Deux premiers magasins sont concernés : Essey les Nancy et Metz. Mais, autant le dire, il y a autant d’amateurisme touchant dans ce test que d’efficacité redoutable dans le déploiement européen de l’enseigne depuis quelques années. Déjà, toute l’explication disponible sur ce nouveau service est manifestement une traduction parfois approximative (voir ici). Mais, avec un brin d’envie, on comprend quand même que le service s’assimile de facto à une e-réservation. En ligne, le client ne fait que choisir et mettre dans un panier, sans transaction. La vente s’effectue en point de vente et, première contrainte, ne peut que se réaliser via carte bancaire. “Les espèces ne peuvent être acceptées pour des raisons administratives et de sécurité“, explique l’enseigne sur son site. Ce qui est donc… hors la loi. Seconde limite : les prix. Là encore, il faut consulter questions fréquentes (du Action dans le texte) : “Les prix indiqués sur le site Web ne peuvent être garantis et peuvent différer des prix au moment de l’achat en magasin“. Ca commence à perdre en intérêt quand même… Last, la conformité des produits. Pas forcément les mêmes que présentés sur le site, par exemple sur les couleurs. Extrait là encore : “Les erreurs et les différences d’apparence ne peuvent pas toujours être évitées. Action n’est pas responsable de l’exhaustivité et de l’exactitude des informations sur le produit apparaissant sur le site Web“. Pour faire simple, un service ultra-light dont l’avenir en l’état est – comment dire poliment ? – improbablement envisageable. 

Capture d’écran 2020-05-25 à 17.31.28 Action Capture d’écran 2020-05-25 à 17.30.44