Le , par
Promo : ce qu’il faut savoir des stratégies des enseignes sur le T2

Gab PPT_Page1

J’vais pas vous refaire l’histoire, le T2 2020 a été plus que chamboulé ! Sur la promo aussi. Selon l’étude PROMOFLASH (A3 Distrib / Ed. Dauvers), la pression promo a fortement reculé, malgré la diffusion on-line des prospectus pendant la période de non diffusion : – 14 %. La pression promo (telle que nous la mesurons depuis plus de 20 ans / faut-il rappeler que, dès 1995, avec mes camarades d’A3 Distrib, nous comptions “à la mano” les références présentes sur tracts !), la pression promo, donc, est calculée en intégrant le nombre d’opérations promo, le nombre d’UB mises en avant et enfin le nombre de magasins qui suivent les OP, ce qui permet d’avoir la pondération la plus fine possible. Sur le T2, le nombre de produits présentés sur chaque prospectus a progressé (de 175 au T2 2019 à 185 au T2 2020) mais le nombre d’OP s’est effondré, surtout les opérations régionales qui n’étaient plus vraiment une priorité : de 477 à 199. Voilà pour l’explication du recul de l’effort des enseignes. 

Gab PPT_Page23 Gab PPT_Page22 Gab PPT_Page13

Dans le détail, c’est le grand écart entre enseignes. Pour U et Auchan, la pression promo baisse de de – 30 à – 40 %. A l’inverse, trois enseignes sont en hausse, timide certes mais en hausse : Carrefour, Market et Cora. Conséquence, une nette hausse de la part de voix de Carrefour et un fort recul de la PDV d’Auchan qui retrograde de trois places et se retrouve désormais derrière Lidl. 

Gab PPT_Page24

 

Plus d’infos sur l’étude (trimestrielle) PROMOFLASH ici >>