Le , par
L’image prix ne se construit PAS COMME ÇA… (1)

IMG_6625

Après “L’image prix se construit comme ça”, l’approche inverse ! Exemple, ici, face à ces crèmes dessert Leclerc (MDD Repère). Le problème n’est évidemment pas le pricing non unique mais l’écart de prix entre deux produits doublement proches : proches par l’unité de besoin et proches par l’emplacement. Alors, certes, la version bi-couche vanille/caramel ou vanille/chocolat (à gauche) est plus “gourmande” que la version vanille à droite. No doubt ! Mais comment expliquer un prix qui double presque ? Simplement par la volonté d’être le moins cher absolu sur le produit star (la vanille). Ce qui est d’ailleurs le cas puisque Carrefour est par exemple à 0,70 € et Auchan à 0,82 €. Mais, pour financer cette compétitivité, Leclerc se refait sur les références moins bataillées et plus premium. Et si le chef produit en Scamark pensait que ça passerait inaperçu (ou “passerait crème” si vous aimez les calembours), c’est… raté ! Et c’est mauvais pour l’image prix. 

* Parce que je réfléchis au sujet depuis longtemps et parce qu’il est aujourd’hui plus important que jamais, voici donc “Améliorer son image prix en 101 idées inspirantes (et quelque-unes à éviter)”. Un ouvrage 100 % métier avec des idées totalement opérationnelles. Pour un avant-goût, c’est ici >>. Et pour le commander, c’est là >> 

Image-Prix-Bloc-newsletter