Le , par
[ EXCLU ] Et voici les nouveaux premiers prix de Carrefour

Capture d’écran 2020-11-07 à 18.13.14

J’vous ai déjà entretenu des nouveaux premiers prix de Carrefour. C’était en août et c’était ici. A présent, de nouvelles informations et un point sur le déploiement de la gamme. D’abord, pourquoi Carrefour a revu sa copie… ? Tout simplement car la gamme actuelle (les “produits blancs”) est insatisfaisante. Dans ses performances mais surtout dans l’image dégagée. Les verbatims de l’étude consos menée par Carrefour résument bien la situation : “Achat de pauvre“, “Je ne les sors jamais si j’ai des invités“, etc. Or les premiers prix sont un élément constitutif de l’image prix, considère Carrefour qui veut redonner de l’attractivité à sa gamme pour retenir les clients “Lidl-attirés”. Voilà pourquoi les produits blancs adoptent actuellement une nouvelle charte graphique et une nouvelle marque (dont je cherche encore la prononciation) : Simpl❤️. Le sel a été le premier produit, arrivé pendant l’été. D’ici à la fin de l’année, 70 codes seront dans tous les formats (de la proxi à l’hyper), et 120 d’ici mars pour un objectif à terme de basculer la totalité de l’offre premiers prix soit très exactement 488 réfs. 

En rayon, le premier objectif est facilement atteint (voir la galerie d’avant/après) : c’est nettement moins paupérisant et… sans mention aucune à Carrefour (cf l’épisode Carrefour Discount ou celui des nouveau produits premiers Auchan / voir ici). Pas question à en effet de donner la marque Carrefour, même version Discount, à des clients qui n’en payent pas le prix. Car, côté tarif, Simpl❤️ sera bien ras des pâquerettes. Selon Carrefour, sa gamme pointe en effet à l’indice prix 90 vs Lidl. Ce qui revient à considérer que les cahiers des charges seront nécessairement inférieurs à ceux de Lidl (en tous les cas sur les produits élaborés), puisque le volume de Carrefour sur ce niveau de gamme est moins important que celui de Lidl pour ses MDD. Le risque, donc ? Que les produits Simpl❤️, bien que rassurants visuellement, soit déceptifs à l’usage ou à la dégustation. Rien d’original là. Ça a toujours été l’insoluble quadrature du cercle des gammes premiers prix des hypers/supers comparés aux MDD des discounters. En ce sens, Carrefour ne fait que répéter une histoire déjà connue. 

Capture d’écran 2020-11-07 à 18.52.14 Capture d’écran 2020-11-07 à 18.52.25 Capture d’écran 2020-11-07 à 18.52.38 Capture d’écran 2020-11-07 à 18.52.47

Envie de partager une info, une photo, un chiffre ? La ligne InfosRetail est là pour ça. Toujours en toute confidentialité of course !

Infosretail copie