Le , par
Un hyper qui ferme : si rare que ça en était immanquable…

IMG_1391Dans l’histoire du commerce, un hyper qui baisse définitivement le rideau (hors transfert of course), c’est finalement rare. Très rare même. Sans forcer le trait, un hyper qui baisse définitivement le rideau c’est donc… historique. Donc… immanquable. C’est le cas aujourd’hui à Pontault-Combault, à l’Est de Paris, où Leclerc, lâché par son bailleur (revoir l’histoire d’une fermeture annoncée que j’avais détaillée ici en juillet), quitte le site ce 31 décembre. Parce que “suivre” le retail justifie à la fois de chroniquer les créations ou les innovations comme les fermetures (tout en revendiquant une pensée pour ceux qui ont sué pour maintenir à flot un hyper sans doute mal né), voici, en images, les souvenirs d’une journée pas comme les autres. Le dernier jour d’un hyper où – vous allez le voir – il y avait davantage à se promener qu’à acheter. Des images rares. Heureusement rares. 

IMG_1373 IMG_1374 IMG_1375 IMG_1376 IMG_1378 IMG_1382 IMG_1383 IMG_1385