Le , par
Le coup de pub du dimanche : Aircool, le “peintre” qui blanchit les toits

AirCool

Comme de temps à autre le dimanche, un coup de pub (totalement désintéressé / ce qui va sans dire allant toujours mieux en le disant !). La boîte que j’ai choisie de mettre en avant aujourd’hui est nantaise mais le problème, lui, est bien universel : rafraîchir les bâtiments en été, lorsque la température extérieure est trop élevée. L’idée, toute simple, s’inspire des techniques de construction dans les pays chauds : peindre le toit en blanc ! C’est précisément ce que propose Aircool, notamment aux grandes enseignes dont les surfaces de toit sont importantes, au moins aussi importantes que l’envie de faire des économies sur la facture de clim’. Peindre le toit en blanc renvoie la chaleur au lieu de l’absorber. Et si la peinture est un brin plus technique que “simplement blanche” (ce qui est le cas de la techno d’Aircool), alors la reverbération est encore plus importante. Un peu le principe de la neige à la montage ! Aircool a calculé une réduction de 30 à 50 % de l’énergie nécessaire pour la climatisation et un retour moyen sur investissement de 5 ans. Et son jeune patron (Maxime Claval, dont je vous mets le contact ici) a encore un autre argument : aux États-Unis, 90 % des Walmart ont repeint leur toit en blanc. OK, c’est pas Aircool qui a eu le marché, mais c’est bien le même principe !