Le , par
SAMEDI CONSO : mon carnet (retail mais pas que…) de la semaine

SC

« SAMEDI CONSO », la semaine retail (mais pas que…) passée en revue. Comme toujours en totale liberté. Et tant pis si ça pique ! 

 

SAMEDI

 

Week-end de Pâques chez U (comme ailleurs). “Et si on ressortait les bûches de Noël ?“. “T’as raison, on va même les mettre en soldes“. Ben tiens.

1-SuperUAngersDSC_4167

 

Une pensée pour tous les commerçants « non-essentiels » dont les portes ferment ce soir pour au minimum 4 semaines. Encore plus terrible pour ceux qui ouvrent à peine. 

IMG_5043

 

Vaccination. 550 doses d’AstraZeneca n’ont pas trouvé preneur à Calais samedi. D’ici à ce qu’on les retrouve en déstockage chez Action ou Noz, hein…

NozActionCapture d’écran 2021-04-04 à 11.22.25

 

DIMANCHE

 

Un podcast que je vous recommande : Déclic. Pierre Denis, fondateur de Tootak, « cause » (au coin du feu) avec une personnalité sur le moment de sa vie qui a constitué un… déclic. Aujourd’hui, c’est Thierry Cotillard, l’ancien patron d’Intermarché. Et c’est un bon moment d’écoute. Sur votre plateforme favorite ou ici par exemple >>

Capture d’écran 2021-04-09 à 15.12.46

 

Balade chez Auchan Drive (on se détend comme on peut). Maille y est un « rayon » au même titre que les boissons, les fruits et légumes ou le bazar. Ça doit pas être donné ça !

Capture d’écran 2021-04-03 à 10.25.43

 

Le site Auchan accueille son fournisseur de textile d’occasion Patatam sur sa marketplace pour contourner la fermeture des rayons. De bonne guerre. 16 771 références en tout dont… 16 813 sont « comme neuf ». Si la direction informatique d’Auchan veut bien m’expliquer comment c’est techniquement possible, ça m’intéresse.

Capture d’écran 2021-04-03 à 10.30.22

 

Vous êtes joueur ? Moi aussi. Sur ce screenshot, un produit jauge 500 ml contre 250 ml pour la majorité des autres. En un instant (parce que ça doit se voir un rapport de un à deux en volume), identifiez-le. Trop tard, vous avez perdu ! Faut dire aussi qu’Auchan a négligé le “détrompage” (le terme usité pour donner aux différentes tailles leur bon rapport entre elles). 

Capture d’écran 2021-04-03 à 13.38.26

 

Ah, j’hésite ! Le Maxwell en 200 g, plutôt 3,15 € ou 4,78 €. J’hésite vraiment. 

Capture d’écran 2021-04-04 à 12.56.55

 

J’hésite aussi sur l’huile Isio 4. Pour 5,55 €, vous me conseilleriez de prendre 2 litres ou 3 litres ? J’hésite (bis).

Capture d’écran 2021-04-04 à 13.38.36

 

 

LUNDI

 

Carrefour en Normandie. Je ne sais si les masques se vendent vraiment à l’unité, mais c’est pourtant bien ce qu’indique l’affiche. Je mets ça sur le compte de l’étourderie. 

IMG_5055

 

Je ne sais si je suis bien en 2021 mais ce logo Carrefour date d’avant… 2009 (revoir ici). Je mets ça sur le compte de l’étourderie (bis).

IMG_5056

 

Toujours un logo version vintage. Allez, soyons fou…, j’veux bien mettre ça encore sur le dos de l’étourderie (ter).

IMG_5057

 

Le transporteur a vérifié la température “à cœur”, en témoigne l’autocollant signalant sans doute qu’il faut écarter le produit des rayons. L’étourderie a décidément bon dos. Je vais finir par partir sans rien acheter, étourdi que je suis. 

IMG_5058

 

 

MARDI

 

Chez Cora. Une barre bretonne. Au beurre, forcément ? Sinon c’est pas « breton ». Raté. Huile de colza, pour baisser les coûts. Rien d’illégal, naturellement. Mais la défiance des consommateurs dans « leur » industrie agroalimentaire se nourrit de ce genre de détail.

BarreBretonne

 

 

JEUDI

Ouverture ce matin à Paris du premier drive piéton de Monoprix (revoir ici). Un Monoprix version rikiki : 50 m2. Pour en jouer, l’enseigne promet d’être « le plus grand magasin de France », s’appuyant sur les 28 000 références disponibles via l’entrepôt Ocado. Un peu trop grandiloquent quand même parce qu’avec 28 000 références, c’est encore loin, très loin, d’un hyper de belle taille qui dépasse allègrement 100 000 réfs.

IMG_5100

 

Quelques heures plus tard, retour du « vitrophaniste ». Comment dit-on déjà… ? La vérité éclate toujours ? Voilà, c’est ça.

IMG_5101 IMG_5104

 

Opération « prix en baisse » chez Franprix. De prime abord, le manque habituel des campagnes de « prix en baisse » : l’absence de démonstration. Paroles, paroles, paroles, etc. 

IMG_5181

 

Sans surprise, hélas : aucune démonstration. Message donc aux équipes Franprix : rappelez le prix « avant », présentez le prix « après » et exprimez le « bénéfice ». Le fameux A-A-B. La base de toute démonstration. 

IMG_5176

 

C’était trop tentant de vérifier que Franprix ne s’empatouillait trop en faisant cohabiter affichage électronique (modifiable instantanément) et affichage papier (difficilement modifiable). C’était finalement trop facile. Et toujours aussi affligeant que personne ne s’y intéresse. Même d’un œil. C’est bien que le prix n’est pas un véritable centre d’intérêt. En dépit des apparences.

IMG_5179

 

C’était trop tentant. C’était finalement trop facile. Et toujours aussi affligeant (2).

IMG_5182

 

C’était trop tentant. C’était finalement trop facile. Et toujours aussi affligeant (3).

IMG_5178

 

A deux pas de Franprix. Un concept store mariage rue Jacques… Cœur, ça ne s’invente pas.

IMG_5184

 

 

VENDREDI    

 

Revue de presse. Comme Intermarché, drapé dans une pudeur de gazelle, Leclerc avait jusque-là refusé de livrer l’évolution de ses ventes 2020 hors carburants (l’indicateur habituellement retenu). Fallait (surtout) pas apparaître comme gagnant de la crise, option « profiteur ». Interrogé chez Bourdin, il y a une quinzaine de jours, MEL avait consenti à livrer l’évolution avec carburants : – 0,8 %. Juste ce qu’il faut de négatif pour ne susciter aucune critique. En réalité, nous apprend Le Figaro, le chiffre hors carburants a donc progressé de 5,3 %. Une bonne année donc. Mais… qui en doutait ?

Capture 2021-04-09 à 06.38.58

 

Dans les rues de Paris. Le développement de la livraison à domicile n’est pas sans poser quelques problèmes auquel ce chauffeur a vite trouvé la solution. Ingénieux. 

IMG_5091

 

Retour dans « mon » Carrefour de Rennes. L’agence Carrefour Banque-Assurances est fermée mais des conseillers Banque-Assurances sont disponibles à l’entrée du magasin. Le fermé mais disponible, le dernier concept commercial à la mode.

IMG_5208

 

L’époque est formidable. Obligé de signaler les rayons… ouverts.

IMG_5210

 

L’époque est décidément complexe. Le p’tit short 2/3 ans est interdit à la vente mais les sous-vêtements accessibles. D’un autre côté, un slip 10/12 ans, ça doit pouvoir faire un short 2/3 ans, non ? Bon, j’aurais rien de mieux comme interrogation pour aujourd’hui, je vous laisse.

IMG_5212

A samedi prochain, ou pas.