À la une

[ EXCLU ] À Draguignan, Leclerc se fait tout petit

C’est une petite boutique (250 m2) mais qui va évidemment avoir un grand retentissement ! Leclerc se lance à l’assaut de l’ultra-proximité. Ça se passe depuis quelques jours dans le centre de Draguignan, juste à côté d’une boutique de BD/Manga. L’enseigne ? Leclerc (ni plus, ni moins).

A l’origine, il y a Loïc Faraco, adhérent au Luc-en-Provence, à 40 mn de Draguignan (mais où il a déjà installé deux drives). Et, comme ce n’est pas négociable dans le dogme maison, c’est bien le prix de l’hyper qui débarque en… hyper-centre. Ça n’est certes qu’une “photo” imparfaite mais sur 30 majeurs du PGC, ce micro-Leclerc “met“ 33 % à Utile et 52 % à Spar. Donc, sur ce point, mission remplie.

Sur l’assortiment, Leclerc a casé… 8 000 références dans 250 m2. Une “performance“ rendue possible par l’usage de tablettes en verre permettant d’empiler plus de 10 niveaux pour certains produits, ainsi que par la présentation de nombreuses références sur un seul facing.

Cette largeur d’offre se traduit notamment par une gamme imposante de découpes de viande issues de l’hyper, une véritable cave à bières avec plus de 130 références en bouteilles uniquement (la canette pouvant attirer une population de SDF, !), 57 whiskies, toute l’offre MDD sans gluten de l’enseigne, une sélection d’ustensiles de cuisine pour dépannage ou encore une gamme d’épicerie fine.

Sur l’agencement (vous le découvrirez sur les photos et la vidéo), Leclerc joue l’élégance et la premiumisation. Les tablettes verre équipées de petites étiquettes prix ne dépassant pas de la tranche y participent, de même que le plafond noir, les dalles lumineuses rétroéclairées, les fonds noirs des gondoles surmontées de casquettes en verre fumée, la signalétique, le sol Gerflor simili parquet, etc. Bref, Leclerc veut mélanger chic et cheap !

En fin de parcours, la ligne de caisse est seulement composée de trois bornes automatiques dans l’attente d’un réagencement permettant d’ajouter une véritable caisse-tapis. Et puisqu’il faut quand même bien vous donner un brin de biscuit, ce micro-Leclerc « roule » actuellement à 600 clients/jour pour 13 € de panier. Un panier qui pourrait monter quand certains clients, attirés par le tarifaire d’hyper, en feront leur petit magasin principal !

Pour la visite photos complète il suffit de scroller (et pour la visite vidéo, c’est quand vous aurez terminé de scroller !)

Et pour la VISITE MINUTE en vidéo, c’est ici >>

14 commentaires

  1. Si Leclerc se lance dans la proximité, cela va révolutionner la distribution en milieu urbain voire péri-urbain.
    les CARREFOUR CIty, Contact, les Casinos, SPar ne pourront tenir avec des écarts tarifaires aussi importants.
    Si ce qui est annoncé 600clients/jours avec un PM à 13,00 se confirme, cela fait déjà un CA au m2 qui peut faire des envieux (hors Paris).

    1. La rentabilité tout court me fait doucement rire……. sauf à vouloir s’amuser sur les terres d’un concurrent U qui a bien torpillé depuis de années le Leclerc du Luc … Ce U qui au passage est un exemple !
      Ou quand la réalité dépasse la fiction 😉 mais quand on aime (ou pas) on ne compte plus….

  2. Beau magasin,

    Mais curieux de voir comment ils gèrent le trafic et le réassort :

    Avec que quelques unités par référence en rayon y compris sur les majeurs des PGC (exemple avec le Coca-cola 2L : on ne voit que 10 unités en rayon sur la photo !!! C’est moins que des Vival et autres Casino Shop de 100m2 !)

    A voir comment ils font le réassort en continu à défaut d’être en rupture sur de nombreux produits dès 11h15 le matin…

  3. Bonjour, avez vous des infos sur le mode de réappros ? Via les entrepôts? Ou l’hyper (voir le Drive) est le fournisseur de ce point de vente hyper-proxi?
    Curieux de connaitre comment les livraisons sont effectuées, surement soumises à des restrictions horaires et/ou de mode de livraison (PL interdit?).

  4. Commercialement c’est top. Le choix proposé, le niveau de prix apparemment, le concept physique.
    Mais effectivement, quid du réassort et de la logistique?
    A suivre

    1. Olivier Dauvers devine ou anticipe toujours avec son petit doigt. Il n’est donc pas loin de la vérité à qlq mois prêt je crois ^^

  5. Amusant de voir certains commentaires.
    Il me semble que beaucoup sont issus de spécialistes du format hyper 😁 pour peu qu’ils aient une dent (voir plus contre Leclerc) et voilà que l’on ne voit pas le réel danger pour la proximité (la vraie à moins de 300m2) cannibalisée par Carrefour et Casino.

  6. La réflexion économique est pensée sur le global, incluant l’hyper et le proxy et bien sûr toujours dans l’esprit de s’ accaparer plus de part de marchés par l’omniprésence, hyper, drives, proxy…. Les autres enseignes n’ont pas cette stratégie. Les Leclerc ont déployé très fortement les drives… Les proxy vont suivre, les prochaines innovations également.

  7. Que de bêtises dans ces commentaires entre les jaloux et les prédicateurs de flute traversière……

    Regardez plutôt la belle vidéo de O.DAUVERS , une belle vidéo publi-promotionnelle comme on les aies chez Leclerc 😉 & que l’on adore regarder avant les AG 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page