Le , par
Foire aux Vins : Carrefour fait la révolution

Ah !, que j’aime ce Carrefour-là, capable d’audace comme aux meilleures heures, lorsque l’enseigne donnait le « la » du commerce. L’initiative qui vaut tant de louanges ? La foire aux vins de printemps, nettement moins stratégique que la version automnale de l’opération, mais parfaitement propice à une révolution merchandising. Oubliées les clés d’entrée classiques par couleur, par grande région puis, parfois même, par micro-appellation dont seuls quelques érudis ont connaissance ! Ici, Carrefour prend le parti – avec les risques inhérents, mais c’est bien ça la « beauté du geste » – d’un merchandising par prix. Objectif : « parler la langue du consommateur » ce qui, à bien y réfléchir, n’est rien d’autre que le B-A-BA du merchandising ! Le prospectus est donc organisé pour l’essentiel par tranche de prix : les bouteilles à moins de 3 euros, les bouteilles entre 3 et 4 euros, puis entre 4 et 6 euros et enfin les « valeurs sûres ». Résultat : sur une même double-page, parce que dans la même catégorie, cohabitent des blancs, des rosés et des rouges, des Bordeaux, des Bourgogne ou des Languedoc par exemple.

IMG_0192-BDEn rayon même topo. Un merchandising par tranche de prix, indépendant donc des régions et des appellations. A dire vrai, nul ne sait encore si l’initiative sera payée de retour. En choisissant l’opération de printemps, Carrefour a limité les risques tout en testant à grande échelle. Une certitude : le vin a besoin d’un « grand coup de pied merchandising ». Une idée que je défends depuis longtemps, et encore en février dernier lors des Ateliers du Vin, une journée que je co-organise avec Rayon Boissons. Entre autres exemples, j’y avais alors présenté le merchandising des deux magasins Red Market, cette enseigne-OVNI imaginée par le belge Delhaize. Dans l’un, le rayon est implanté par typologie de produit (vif, fruité, épicé, etc.), dans l’autre par prix. A défaut donc d’affirmer que Carrefour a fait le bon choix, j’ai une conviction : une révolution s’impose. Et Carrefour a mille fois raisons de s’y essayer.

Pour télécharger le prospectus Foire aux Vins de Carrefour, cliquez ici