Le , par
Coca fait remonter ses prix au forceps

PrixCoca15mai

A chacun sa marotte ! La mienne, actuellement, c’est de suivre au jour le jour les efforts de Coca-Cola pour faire remonter ses prix en rayons. C’est l’opération “reset de gencod” telle que je l’ai révélée ici dès le 17 avril. En changeant le gencod, Coca-Cola veut “aider” (si, si) la distribution à remonter le PVC de son produit star, le PET 1,5 l, jusqu’au nouveau prix cible de 1,59 €. Mais voilà, tous n’ont pas envie d’être “aidés”… Et ceux qui y sont prêts n’ont pas envie de se retrouver déphasés avec un niveau de prix stratosphérique… D’où une situation fluctuante.

Rappel des épisodes précédents : dès le début, Auchan suit Coca. Le prix moyen dans l’enseigne atteint rapidement 1,56 € (soit 20 % au-dessus de Géant) et près de la moitié du parc est même déjà au prix cible de 1,59 €. Quinze jours plus tard, les nouveaux convertis sont Carrefour, Intermarché et, surtout, Leclerc. “Surtout” car chez Coca comme ailleurs, on est convaincu que c’est Leclerc qui fait la bascule. Si Leclerc suit, alors le marché suit aussi. Sauf que Leclerc n’est désormais plus seul à donner le tempo des prix. Début mai, Casino n’a toujours pas suivi. Les prix ne bougent pas. 1,30 € en moyenne. Au 15 mai, légère inflexion. Si Casino n’a toujours pas accepté le prix cible, le groupe a accepté une revalorisation de ses prix en rayon avec une cible à 1,39 € (hier vendredi, 85 % du parc était à 1,39 € et 15 % toujours à l’ancien prix de 1,30 €). Question donc : si Casino s’arc-boute sur 1,39 €, comment Leclerc peut accepter qu’un tiers de son parc (ou plus demain) soit à 1,59 € ? Impossible, je mets mon billet sur la table ! Conclusion : dans cet exemple, c’est bien Casino qui fait (ou non) le marché. Ca aussi, c’est nouveau. Quelle époque formidable… ;-)