Le , par
Amiens : Géant a déjà revu sa copie

img_8972

Moins d’un an après avoir présenté son nouveau concept à Amiens (revoir ici), Casino a donc – déjà – revu sa copie. Et, forcément, j’ai fait le déplacement…

Le premier changement est visible dès l’entrée et était absolument prévisible. Retour en arrière pour comprendre… Il y a un an, Géant avait coupé sa parfumerie/hygiène en deux. Les produits de beauté « impliquants » (maquillage, coloration, accessoires, etc.) avait rejoint une zone très valorisée située dès l’entrée. Les produits plus « utilitaristes » (coton, shampoing, hygiène, etc.) était resté avec les PGC, plus loin dans le parcours client. C’est désormais terminé ! La beauté ne fait plus qu’une, toujours dès l’entrée mais en doublant de surface.

 mise-en-page-1_page1mise-en-page-1_page2mise-en-page-1_page3mise-en-page-1_page4

Second changement, l’espace Cdiscount. C’était l’une des grandes originalités de la copie 2016 : un véritable espace dans le non-al clairement signé Cdiscount. Un an plus tard, l’espace demeure mais en adaptant la nouvelle identité graphique plus apaisée du site web, il a – logiquement – perdu en force. Surtout, Casino l’a déplacé « dans le coin au fond à droite », en lieu et place du bricolage et l’auto. Sans doute s’agit-il d’utiliser la force de la marque Cdiscount pour attirer les clients dans la partie d’un hyper dans laquelle ils vont le moins !

mise-en-page-1_page5mise-en-page-1_page6

 

Conséquence des réimplantations en non-al, l’alimentaire a gagné en surface. Bref, ici comme ailleurs, l’alimentarisation gagne. Et c’est aussi le retour de la promo… Le concept 2016, en supprimant l’allée pénétrante, avait aussi effacé les fameuses G1 et G2. Le quota promo en a souffert. D’où une mise en scène plus puissante des promos en PGC. Non seulement la signalétique a été renforcée mais les allées d’épicerie ont été raccourcies pour constituer des ilots promo.

img_8260img_8283

 

Enfin dernière évolution : le bio bénéficie d’un véritable univers, matérialisé comme tel, alors qu’il était précédemment dans une zone fourre-tout avec les produits régionaux. Au passage, uniquement pour l’épicerie, un gain d’une dizaine d’éléments selon mes comptages. Ce qui permet un élargissement sensible de l’offre.

 img_8282 

 

Pour la suite de la visite (sans changement par rapport à l’an dernier), scrollez donc ces quelques photos…

img_8286IMG_8285IMG_8279

img_8273