Le , par
Comment contourner (tranquillement) la loi EGA ? L’exemple Nestlé chez Auchan…

AuchanNestléPrix1

L’histoire était écrite. Elle est donc sans surprise (sauf pour les naïfs bien sûr). Contourner la lettre de loi EGA mais aussi son esprit était une évidence qui s’imposerait tant aux marques qu’aux enseignes. Limiter la générosité d’une promo à 34 %, c’est en effet pour la marque un risque volume et pour l’enseigne un risque trafic. Deux risques qu’il faut limiter autant que possible en s’affranchissant, en toute légalité apparente, de la contrainte EGA. Exemple cette semaine chez Auchan avec deux produits Nestlé (LNUF) et une technique déjà éprouvée (et que j’avais présentée ici ou il y a déjà plusieurs mois). 

En apparence, une promo tout à fait “EGA compatible” : 2+1. Mais en apparence seulement… Car le prix de départ de la promo est radicalement différent du prix fond de rayon. Et quand l’enseigne laisse “traîner” à la fois le produit promo (“offre découverte” avec gencod spécifique) et le produit fond de rayon, c’est trop facile de calculer la réelle générosité de la promo. Dans ces deux cas, bien supérieure à la limite des 34 %. En toute légalité apparente ! 

AuchanNestléPrix2