Le , par
Leclerc Concarneau : ma visite “j’aime / j’aime pas”

Mise en page 1Suite de la découverte de Leclerc Concarneau avec ma visite “j’aime / j’aime pas”. Je ne détiens pas la vérité commerciale, évidemment !, mais j’ai toujours considéré que tant qu’on se sentait en capacité d’argumenter il était nécessaire d’assumer ses avis. A la fois pour dire du “bien” comme du “mal”. Accessoirement pour les “j’aime pas”, ça permet de rappeler à quel point “retail is detail” ! 

Le DOSSIER GRANDE CONSO est en libre-téléchargement ici >>