Le , par
“Bravo et Merci” : dans les coulisses d’un drive zéro déchet…

IMG_1137

Il existe aujourd’hui un trentaine de drives zéro déchet (ou drive vrac) en France. L’un des pionniers avait été le “drive tout nu” ouvert à Toulouse en décembre 2018 (et que je vous avais présenté aussitôt ici). Depuis, le principe a gagné en visibilité et, sans pouvoir évoquer une vague, les initiatives se multiplient. Dernière en date : Vannes, avec le drive zéro déchet “Bravo et Merci”. Originalité ici, les trois porteurs du projet : l’exploitante, Marie-Laurence Gautier, qui a précédemment œuvré au test vrac initié par Franprix et l’Ilec (revoir ici) ; Ultéria, spécialiste du vrac via webulk et Bulk&Co ; et enfin une association locale de réinsertion, Néo 56. Car c’est la spécificité de Bravo et Merci : un drive zéro déchet ET solidaire. L’occasion d’une visite en coulisses…

1/ Le “magasin”

Bravo et Merci propose 750 références, quasi exclusivement bio et très majoritairement locales. Les produits sont réceptionnés en conditionnements de plusieurs kilos et emballés sur place dans des bocaux en verre (ou en filet de coton pour quelques produits dont les pâtes). Avantage du verre : c’est un contenant facile à réemployer, dès lors évidemment que les clients le rapportent, ce qui ne génère alors aucun déchet. Tous les produits sont donc vendus dans ces bocaux. Pour certains, l’image est surprenante, troublante même : les tablettes de chocolat ou les portions de fromage. Dans le cas d’un morceau de morbier ou de comté (voir photo), s’il veut demeurer dans l’esprit du concept, pas question pour le client de l’emballer chez lui pour le mettre au frigo !

IMG_1149 IMG_1145 IMG_1146 IMG_1147 IMG_1148 IMG_1144 IMG_1150 IMG_1151

2/ L’atelier de conditionnement

C’est là où les sacs en format industriel deviennent des unités de vente consommateurs. Le drive zéro déchet est équipé d’une peseuse-mesureuse (à gauche) ce qui permet de garantir les grammages puisque tous les produits sont vendus sur des portions définies. 

IMG_1141

3/ L’atelier de nettoyage

Pour donner corps à la promesse de zéro-déchet, Bravo et Merci organise la réutilisation des contenants. Pour ce faire, il faut nettoyer les bocaux (la laveuse à droite) ou les filets en coton (les deux machines à laver à gauche). 

IMG_1140

4/ Le rôle du consommateur via une consigne gratuite

Bravo et Merci entend embarquer les clients dans la démarche de réemploi des contenants via une consigne… gratuite. Les bocaux et filets en coton sont donc donnés aux consommateurs, lesquels sont incités à les rapporter lors de leur prochaine visite.  

IMG_1152 2 IMG_1153