À la une

“Balance Ton Origine” : quand on veut, on peut !

Retour sur le sujet Balance Ton Origine. En une phrase, j’en rappelle l’esprit : donner aux consommateurs la capacité d’un choix éclairé en indiquant l’origine des matières premières, même (et surtout !) lorsqu’elle n’est pas française (sinon ça s’appelle du marketing, pas de la transparence). Les exemples d’affichage sincère sont encore rares (revoir ici), alors autant les mettre en avant, histoire de montrer aux marques et aux enseignes que c’est vraiment possible !

L’exemple du jour : les tartes aux fruits Picard. L’enseigne a fait le choix d’indiquer l’origine des fruits. Alors, évidemment, quand c’est “France” comme ici pour la tarte aux pommes, c’est trop facile. Je le répète : en aucune manière il ne s’agit alors de transparence. Juste d’un argument commercial.

Second exemple : la tarte mangue passion. Ici, la mangue est péruvienne ou indienne et le fruit de la passion péruvien. Honnêtement, aucun client n’attend ces fruits produits en France. Au contraire : un pays “exotique” pour un fruit “exotique”, ça sonne toujours mieux. Donc, ici, nul effort de transparence de l’enseigne non plus.

En revanche (et c’est là où le défenseur de l’origine clairement affichée que je suis s’extasie !), prenez ces tartes frambroises et myrtilles. Pour le coup, deux fruits que le consommateur peut espérer français. Ils ne le sont pas et Picard… l’assume. La framboise est bulgare et la myrtille polonaise (pas nécessairement des origines alimentaires qui font rêver la ménagère). Le tout dans la même charte graphique que l’origine plus valorisante des pommes, mangues, passion. En clair, Picard adopte la “symétrie dans les promesses d’origine”, pile-poil l’état d’esprit du Manifeste que j’avais initié (via le Think Tank Agroalimentaire des Échos) il y a désormais 3 ans. Surtout, Picard démontre que… c’est possible. On attend toujours les autres…

5 commentaires

  1. Bravo à Picard !
    En tant que consommateur, je ne considèrerais pas cela comme un frein à l’achat. Au contraire, par rapport à une origine inconnue, j’aurais tendance à privilégier ces produits.

  2. Les débilos qui achèteraient n’importe quoi sous prétexte que c’est made in France. Heureusement on est encore libre d’acheter à l’étranger si on a envie.

    1. tu doit etre un de ces debilos cas sociaux qui vit du rsa etresto du coeur qui monte au pas de la casa chercher la nicotine,la cocaone et le pastis.
      le gasoil du suv pour bobo gauchoislamopoutine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page