Le , par
Géant Casino et les prix : c’est du jamais vu !
LES FAITS. Selon l’indice DISTRI PRIX, élaboré sur la base des marques nationales en drive, les hypers Géant Casino sont désormais à l’indice 101,8 vs plus de 105 en janvier et février.
C’est évidemment l’une des vertus du drive… La transparence ! Jamais en effet n’avait été rendu public un tel indice, avec autant de précision (à l’enseigne) et de robustesse (plusieurs milliers       de références exclusivement de marques nationales).  Et, pour une première, un résultat tout aussi inédit… Déjà révélée puis confirmée ici à l’échelle locale, la baisse de prix enclenchée par Géant Casino est une réalité à l’échelle nationale. C’est même du jamais vu ! En mars, l’indice de Géant Casino atteint 101,8, lorsqu’il évoluait les mois précédents entre 105,5 et 106,0. Soit une amélioration de 4 pts en une seule période…
Aucun doute n’est désormais permis sur l’ambition de Casino ! La baisse est trop violente pour n’être… qu’accidentelle. A défaut d’en admettre l’ampleur (histoire de ne pas effrayer des analystes financiers qui, à coup sûr, le seront à la découverte de    DISTRI PRIX…), à défaut d’en admettre l’ampleur, donc, Jean-Charles Naouri en reconnaissait le principe : “Nous avons été décalé en hyper par le passé. Nous pensons que le moment est venu ! […] Il est possible pour nous d’adresser ce sujet”. Reste à savoir combien de temps Géant Casino pourra tenir pareil tempo… Casino a certes allégé sa structure de coûts en hyper l’an dernier. Les acheteurs ont évidemment eu pour mission de négocier des “améliorateurs”. Pour autant, la baisse de prix est, au moins partiellement, un investissement. Ce qui suppose, par principe, un… retour, grâce à la relance des volumes. Quand et dans quelle proportion ? Casino l’a forcément modélisé. Mais sur la base d’hypothèses et non de faits. C’est désormais la seule question en suspend :  Combien de temps ?
Olivier Dauvers

TGC 124LES FAITS. Selon l’indice DISTRI PRIX, élaboré sur la base des marques nationales en drive, les hypers Géant Casino sont désormais à l’indice 101,8 vs plus de 105 en janvier et février.

C’est évidemment l’une des vertus du drive… La transparence ! Jamais en effet n’avait été rendu public un tel indice, avec autant de précision (à l’enseigne) et de robustesse (plusieurs milliers de références exclusivement de marques nationales).  Et, pour une première, un résultat tout aussi inédit… Déjà révélée puis confirmée ici à l’échelle locale, la baisse de prix enclenchée par Géant Casino est une réalité à l’échelle nationale. C’est même du jamais vu ! En mars, l’indice de Géant Casino atteint 101,8, lorsqu’il évoluait les mois précédents entre 105,5 et 106,0. Soit une amélioration de 4 pts en une seule période…

Aucun doute n’est désormais permis sur l’ambition de Casino ! La baisse est trop violente pour n’être… qu’accidentelle. A défaut d’en admettre l’ampleur (histoire de ne pas effrayer des analystes financiers qui, à coup sûr, le seront à la découverte de DISTRI PRIX…), à défaut d’en admettre l’ampleur, donc, Jean-Charles Naouri en reconnaissait le principe : “Nous avons été décalé en hyper par le passé. Nous pensons que le moment est venu ! […] Il est possible pour nous d’adresser ce sujet”. Reste à savoir combien de temps Géant Casino pourra tenir pareil tempo… Casino a certes allégé sa structure de coûts en hyper l’an dernier. Les acheteurs ont évidemment eu pour mission de négocier des “améliorateurs”. Pour autant, la baisse de prix est, au moins partiellement, un investissement. Ce qui suppose, par principe, un… retour, grâce à la relance des volumes. Quand et dans quelle proportion ? Casino l’a forcément modélisée. Mais sur la base d’hypothèses et non de faits. C’est désormais la seule question en suspend :  Combien de temps ?

Olivier Dauvers

Pour télécharger la livraison Mars de DISTRI PRIX dans son intégralité, c’est ici