Le , par
Un peu de nous…

Mise en page 1

L’exercice 2015 est derrière. Par tradition, je profite d’un week-end du blog pour partager le bilan de la TPE Dauvers (en tous les cas pour ceux que ça intéresse). Comme toujours, un bilan à deux entrées. La production, l’économique. Côté production, l’année a été prolifique (notre DONE BOOK en téléchargement ici pour les très curieux ! en témoigne). Jamais autant de VIDÉO GRANDE CONSO ou de DOSSIERS GRANDE CONSO. Sans compter une contribution au futur du commerce via Les Incontournables du commerce de demain (co-écrit avec Frank Rosenthal). De même, vous avez découvert sur le blog bon nombre d’informations en avant-première : la fin d’Arcimbo, le nouvel organigramme Auchan, le projet “Usine à bacs” de Carrefour drive, le nouveau comparateur de prix de Carrefour, le test de prix différenciés entre hyper et drive chez Leclerc et tant d’autres ! Promis, on continue cette année ! Y compris sur le prix, sujet sur lequel notre indicateur mensuel DISTRI PRIX (avec A3 Distrib) a manifestement inspiré ;-)

Côté presse grand public, RENNES CONSO a désormais un p’tit frère (ou une p’tite sœur) : « Nouvelle R », un magazine conso/lifestyle, édité à 40 000 ex. Dans notre activité « presse à façon », nous avons également produit de nouveaux journaux pour le réseau Le Choix Funéraire et pour le groupe coopératif Agrial. 

Le bilan économique à présent. 2015 a été un bon millésime. Notre chiffre d’affaires a progressé de 6 % à 925 000 €. Un heureux accident. Car, comme j’aime à le répéter, la croissance n’est pas notre finalité. Avec mes deux associés (Jean-Philippe Gallet et Florence Taillefer, comme moi ingénieurs “agri” et ex-Linéaires et Rayon Boissons), nous n’avons d’autres objectifs que de vivre agréablement de notre travail, en toute liberté (notamment de hiérarchie / dédicace à ceux qui pestent contre leur “N+1″ !) et, autant que possible, en y prenant quotidiennement du plaisir. Et si, outre ces objectifs prioritaires, notre TPE peut croître, on ne s’en plaindra pas non plus ! Et comme nous ne faisons pas de budget, je n’ai aucune idée où 2016 nous mènera. Pour ça, RDV dans un an !